27 mars 2012

Des fois, il neige un peu quand même

IMG_5366.jpg

On essaie de vous convaincre qu’à Vancouver il neige très peu (c’est pas le Québec!), mais des fois, quand même, il neige un peu (la photo date de Janvier). Faut pas déconner non plus.

28 avril 2011

Gris et bleu

En ce moment, j’adore, la météo tangue entre le beau-temps et la pluie et ça donne des ciels contrastés incroyablement beaux. La caméra de mon téléphone a du mal à capturer le moment, mais croyez-moi, c’est joli.

2011-04-19 17.52.47.jpg

Pour ceux qui ont oublié leur géographie vancouvéroise, la grosse boule avec plein de travaux de rénovation autour, c’est le Science World, une sorte de Palais de la Découverte en plus naze. A droite, des gens qui font du bateau-dragon. En bas, de l’eau.

28 novembre 2010

Et hop c’est reparti

Y’a quelques jours on a eu des chutes de neige sur Vancouver – une chose rare qui a mis la plupart des habitants en mode “panique” à l’idée de revivre le “calvaire” de l’hiver 2008.

IMG_7409.jpg

(il faut dire que les gens du coin nord-ouest de l’amérique ils sont pas super très débrouillards quand il neige)

Enfin l’important c’est que les chutes de neige ont parfaitement bien marqué le début de la saison de ski! Yay!

IMG_7455.jpg

Direction Whistler sur la toute récente “Sea to Sky Highwayrénovée  et améliorée à l’occasion des jeux olympiques de l’année dernière.

IMG_7457.jpg

Une fois sur les pistes, il faut se rendre à l’évidence que la couche de neige n’est pas encore complète, et la moitié du domaine est encore fermée (mais le prix du forfait en est également réduit, donc ça va).

IMG_7463.jpg

J’ai eu aussi l’occasion de prendre les cercles olympiques en photo, tout comme je l’avais fait pour Cypress en fin de saison l’année dernière.

IMG_7478.jpg

21 novembre 2010

Faites attention aux flaques d’eau

A Vancouver, il pleut légèrement un peu en novembre et décembre. Et janvier. Voire février, mars et avril. Et mai. Et  maintenant que l’été indien est passé, je n’ai qu’une chose à recommander aux nombreux français qui ont débarqué dans le coin au printemps: faites attention aux flaques d’eau, et tenez vous loin des bords des trottoirs.

IMG_7390.jpg

Voilà, je crois que c’est clair.

15 juin 2010

La complainte de l’expat’ (le retour de la vengeance)

Au printemps, à Vancouver, il se passe plein de trucs… non, en fait, je rigole, il se passe pas grand chose.

Mais parmi le peu qui se passe, les vancouvérois, et plus particulièrement les expatriés, se mettent à râler de manière croissante sur la météo (un des grands sujets de discussion récurrents). Apparemment, ils prennent sur eux-mêmes pendant l’automne et l’hiver, mais à partir de fin avril c’est plus supportable, il faut que ça sorte. Après deux jours de pluie consécutifs, tout le monde poste généralement sur Facebook à quel point ils en ont marre de la pluie, et comment à Montréal ou à Bordeaux ou à Triffouillix-Sur-Yvettes il fait soleil et 21 degrés, et comment vous avez de la chance là-bas parce qu’ici il pleut, et patati et patata. A croire que les gens n’ont rien à faire quand il pleut, quand il neige, quand il fait froid… comme s’il n’y avait d’activités intéressantes lorsqu’il fait soleil et chaud.

Mais surprise! Cette fois-ci, alors qu’il faisait toujours moche début juin (on a vraiment eu une météo “étrange” cette année), les gens sont devenus fatalistes, voire relativistes. La râlerie a fait place à des haussements d’épaules et quelques remarques sarcastiques, le sourire en coin. Les occasionels jours de soleils sont accueuillis avec joie, et non plus avec des remarques du genre “ah ben c’est pas trop tôt”… bref, je sais pas si c’est la débacle générale européenne à la coupe du monde, ou le fait que même les français ont leurs limites en ce qui concerne l’endurance en râlerie, mais les gens semblent être passés à autre chose… ou alors ils se reservent pour l’automne?

8 avril 2010

C’est encore balaud, tout ça

Apparemment les gens s’emmerdent à Vancouver et n’ont pas beaucoup de sujets de discussion parce que ce matin tout le monde parlait de la récente tempête nocturne qui a vu des vents allant de 90km/h à 150km/h selon les sources (en fait, la météo en général est un grand sujet de discussion vancouverois… faudra que je vous en reparle). En tout cas, c’était assez violent pour abattre des arbres qui à leur tour ont arraché des lignes électriques, privant tout un tas de gens d’énergie dans la banlieue nord et est de Vancouver (enfin bon, si ces branquignoles de canadiens enterraient leurs lignes comme des gens civilisés, ça arriverait pas, tout ça).

Bref, comme d’habitude, quand y’a du vent, y’a des bateaux qui s’échouent sur la plage. L’année dernière y’en avait un sur Kits Beach. Cette année, y’en a au moins cinq…

Derrière le musée maritime on en trouve deux, dont un qui est, euh, ben, moyen récupérable.

Encore un bateau

Moyen recuperable

Un peu plus loin sur Kits Beach, on en trouve trois autres…

3 bateaux

C'est encore balaud

…dont un sur lequel le propriétaire dormait, semble-t-il, lorsque c’est arrivé.

Sympa.

2 avril 2010

C’est l’printemps

C’est le printemps et comme d’hab’ je m’y suis pris trop tard pour aller voir les cerisiers en fleur (surtout les espèces qui fleurissent en premier et qui ont les couleurs roses les plus vibrantes).

Cerisier en fleur

Enfin bon j’ai une excuse cette année vu qu’on était partis en vacances pendant tout le mois de Mars, et qu’avec l’hiver étrange qu’on eu (vous vous rappellez des camions qui amènent la neige?), la plupart des cerisiers ont bourgeonné plusieurs semaines plus tôt que d’habitude. D’ailleurs, si vous voulez vous tenir au courant de l’actualité cerisique (oui j’aime bien inventer des mots), vous pouvez aller sur le site du Vancouver Cherry Blossom Festival qui vous donnera entre autres une carte avec les emplacement des plus jolis cerisiers.

Cerisier au Stanley Park

C’est pas grave, on peut regarder d’autres trucs en fleur, aussi… y’a pas que les cerisiers dans la vie!

Truc en fleur

11 février 2010

Compte à rebours: le chaudron communautaire

Il y a quelques minutes, la flamme olympique est enfin arrivée à Vancouver, au David Lam Park, après plus de 3 mois de voyage depuis la Grèce et à travers tout le Canada. Tout est donc en place pour l’ouverture des jeux demain soir… enfin sauf la neige.

Alors c’est quoi cette histoire de neige dont on vous parle aux infos? Eh bien c’est le truc qu’on essaie de vous dire depuis des plombes: à Vancouver, il fait pas froid et y’a pas de neige! Bon, okay, d’habitude y’a de la neige sur les montagnes de la banlieue nord, mais cet hiver a été exceptionellement doux (un sacré contraste par rapport à l’hiver remarquablement rude que la côte est et l’Europe se tapent en ce moment). Du coup, Cypress Mountain manque de neige pour les 2 épreuves qui doivent s’y dérouler, le ski de bosses freestyle et le snowboard sur half-pipe (les autres épreuves d’extérieur se déroulent à Whistler)… et les organisateurs n’ont rien trouvé de plus simple que de ramener de la neige de Manning Park, un parc provincial situé à 250 kilomètres à l’est de Vancouver… leur promesse d’avoir des jeux olympiques super écologiques me semble un peu foirée…

Enfin bref, la flamme (conçue cette année par Bombardier) est arrivée, donc, et le “chaudron communautaire” a été allumé pour l’héberger pendant la nuit. Notez au passage que la personne qui a allumé le chaudron, choisie par le maire Gregor Robertson, est Ken Lyotier, un ancien SDF et drogué qui a fondé l’association “United We Can” dans le downtown eastside, dont l’activité utilise le recyclage de déchets comme moyen de nettoyer le quartier et de réhabiliter ses habitants les plus démunis – bref, les SDFs qui ramassent les bouteilles, c’est ses potes. C’est particulièrement intéressant puisque la problématique des sans-abris et du downtown eastside était, jusqu’à récemment, l’un des fers de lance de l’opposition aux J.O. En mettant Ken Lyotier en avant, est-ce que le maire espère cloturer le débat? Est-ce que c’est de toutes façons encore à l’ordre du jour maintenant que la controverse sur l’aspect (anti) environnemental des jeux a pris le premier plan? (parce que c’est tellement plus important de compter le nombre d’arbres abattus que de gens vivant sous le seuil de pauvreté).

La surprise, aussi, c’est surtout le nombre de trucs traduits en français… pour Vancouver, une ville qui se trouve aussi loin de Montréal que Paris par rapport à Baghdad, on aurait pu s’attendre à voir le bilinguisme canadien passer à la trappe comme c’est souvent le cas ici (sauf dans les immeubles fédéraux où ils sont obligés). Eh bien il faut croire que la pression québecoise a été assez forte puisque même certaines cérémonies se voient dottées d’un minimum de traduction francophone… presqu’autant que les traductions pour sourds et mal-entendants!

Ceci dit, des fois, on se demande franchement si le double affichage est bien utile… voyez un peu:

Panneau bilingue

9 janvier 2010

Un peu de clichés Canadiens

En ce moment, avec le bordel météorogolique qu’il y a en Europe, je reçois des messages du genre “ah ils doivent être mieux préparés chez toi, vu que c’est le Canada et tout”, ou encore “j’espère que ton reveillon dans le grand nord était sympa, au coin de la cheminée! Ici on est pas habitués mais on fait avec ce qu’on a”, voire même “Pfiou, je sais pas comment vous faites là-bas à Vancouver, parce qu’ici y’a 20cm de neige et je supporte déjà pas”.

Gnnnn.

Ghhhheeeeeee.

Bon.

Ok. Malgré plus de 3 ans à essayer d’éduquer ces ignares de français, je vois que les clichés habituels ont la vie dure. Et encore, je vous épargne les 2 ou 3 qui nous demandent si on “chope l’accent”… et non, ils ne parlent pas de l’accent anglais, hein… on a vérifié. Disons juste qu’ils mentionnent Celine Dion

(soupir)

Mais bon, allez, vu que ça a l’air d’être vraiment le bordel en France, entre les autoroutes bloquées, les trains immobilisés et (oh mon dieu) les matches de foot annulés, je vais laisser passer… et je vais même (attention soyons fous), vous divertir avec quelques photos faisant figurer votre stéréotype canadien favori: le barraqué, sensuel, bourru et sympathique bûcheron.

Bucherons sexy

(j’espère que la mythique et incontournable chemise à carreau, ainsi que l’intemporel pantalon à bretelles, vous rendent tout chose)

Les photos proviennent du spectacle de bûcherons internationalement connu (soit-disant) que j’avais mentionné quand je vous avais présenté Grouse Mountain et ses différentes activités. Et j’ai franchement pas grand chose à dire sur ce spectacle à part que, euh, y’a des bûcherons, du bois, et divers outils pour couper le bois sus-nommé.

Coupage de bois

Ah, et puis diverses activités qui montrent que les bûcherons, ils savent s’amuser le week-end.

Lancer de haches

Les bucherons ils savent s'amuser le week-end

Ceci dit, le spectacle est effectivement sympathique. Beaucoup de “blagues de bûcherons” qui sont en fait rigolotes (oui oui, c’est totalement inattendu), et un passage assez surprenant, voire impressionnant, mais dont je ne parlerai pas (ni ne posterai de photos) car l’effet de surprise joue un rôle important.

Allez hop, on termine avec une autre photo d’un des 2 grizzlis de Grouse Mountain.

Grizzli a Grouse Mountain

Bon, voilà. Ca va, vous avez eu assez de clichés canadiens pour tenir jusqu’en 2011?

4 janvier 2010

Couche d’inversion sur le centre ville

Je vous avais déjà mis plusieurs photos du phénomène sur ce blog mais je viens seulement d’en apprendre le nom officiel: “couche d’inversion”. C’est quand on a du brouillard super froid qui colle au sol, mais au dessus du 20ème étage il fait ciel bleu. Et ça fait généralement des photos plutôt “mignonettes” comme dirait un ami, pour peu qu’on se trouve là où il faut… à savoir pas là où on habite nous.

Du coup, rien que pour vous, j’ai récemment pris le courage de me ruer à vélo sur le Lions Gate Bridge de grand matin pour prendre quelques photos. La couche de brouillard s’arrêtait presque littéralement à mes pieds, ce qui me donnait l’impression d’être perdu au dessus d’une mer de nuages.

La cité des nuages

Et voilà un gros plan:

La cité des nuages (détail)

De retour à la maison, mon chocolat chaud était bien plus réconfortant que d’habitude!