23 mars 2010

Le Vieux Monde

Nous voilà de retour dans le nouveau monde après presqu’un mois de folies en France… par rapport à la dernière fois on est partis beaucoup plus longtemps, et je ne peux que recommander un minimum de 3 semaines pour les expatriés, à moins de suivre la tactique pseudo-associale du “on reste en famille et si les amis veulent nous voir, ils ont qu’à venir chez nos parents”.

Voilà les remarques de cette année, en vrac:

  • Certains français nous disent qu’ils sont choqués par la grosseur des voitures et des routes nord-américaines. Pour la première fois, on a été au contraire choqués par la petitesse des voitures et des routes européenes. En roulant sur le périphérique parisien, on voyait tous les gens tout serrés dans leurs petites voitures à 3 portes, roulant au milieu de voies à peine plus larges que leur véhicule…
  • Pendant qu’on est sur le sujet, c’est dingue comment y’a systématiquement des embouteillages sur le périph’, ou par extension sur n’importe quelle route d’Île-de-France.
  • Y’a toujours aussi des problèmes avec les RER/trains de banlieue. J’adore particulièrement les affiches de campagne électorale où le candidat dit qu’il va rendre tout ça mieux, ça fait super crédible.
  • Paris c’est vraiment la merde pour s’y balader avec une poussette. Prendre les transports est une horreur (mention spéciale aux gens à La Défense qui ne vous marcheront pas moins dessus sous prétexte que vous ayez un bébé dans les bras) et il est bien souvent nécessaire d’être à deux à cause du manque d’infrastructures (ascenseurs, etc.). Peut-être qu’on est pas assez dégourdis pour trouver les bons panneaux d’informations, mais vu la rareté des poussettes et autres chaises roulantes dans les transports parisiens, je crois qu’on est pas les seuls. En plus, il faut vraiment bien choisir ses restos et bars si on veut un minimum de place pour naviguer… bref, ça ne m’étonne pas que (presque) tous les gens qu’on connaissait à Paris soient partis en banlieue à l’occasion de leur premier enfant.
  • Comme d’habitude, visiter Paris en tant que touriste, c’est quand même pas mal. La Tour Eiffel, le Jardin des Tuileries, la rue Mouffetard, le Jardin des Plantes, la Promenade Plantée, la rue de Rivoli… en semaine, quand on a du temps libre, c’est sympathique, ça a de la gueule ces machins. Quand on pense que le seul truc que Vancouver peut montrer c’est une pauvre horloge qui fait de la fumée quand elle sonne, ça fait pitié.
  • Quand on a vu une forêt de Colombie Britannique, par contre, les arbres européens ils ont l’air tous chétifs et moches à côté. Pareil, la butte Montmartre, vue de la Tour Eiffel, euh, en fait on la voit pas tellement elle est plate. On doit être trop habitués aux vraies montagnes. Et je parle même pas de la couleur de la Seine (je sais même pas si on peut encore qualifier ça d’eau). Même dans les marinas de Vancouver où l’eau stagne entre les yachts de riches on peut voir des otaries passer de temps en temps.
  • Les gens ne vont plus voter, apparemment.
  • L’ergonomie et les fonctionalités de la FreeboxTV sont vraiment pourraves du cul.
  • Les Petits Suisses, c’est vachement bon. Les canadiens ils y connaissent que dalle au sujet des différentes variations de fromages blancs. Accessoirement, la grenadine aussi c’est bon.
  • Carrefour Market”? Sérieusement?
  • La cuisine française, c’est pas comme la cuisine américaine, c’est beaucoup moins gras”, nous dit un ami avant de nous emmener dans un restaurant savoyard qui propose raclettes, fondues et tartiflettes. Bravo Philippe, tu remportes la palme de la citation française de l’année! (l’année ne fait que commencer mais je doute qu’on puisse trouver mieux)

Et voilà quelques photos en vrac issues de notre album “France 2010” sur Flickr

Rue Mouffetard

Bassin Rond, Jardin des Tuileries

La butte Montmartre

Les toits de Paris

Julius Caesar

Allez hop, on retourne maintenant à notre programmation (presque) strictement vancouvéroise!

15 février 2010

Le billet où tout est super trop bien

Alors attention:

  • Vancouver est encore une fois la meilleure plus bien bien ville du monde, pile à temps pour le début des jeux olympiques. Le truc c’est que d’habitude, les gens de par le monde qui lisent le rapport se disent “Hein? Vancouver? N’importe quoi, ça doit être une erreur, je sais même pas où c’est de toutes façons”, et donc on pouvait rester peinards tranquilles chez nous. Mais cette fois-ci, y’a je sais pas combien de millions de touristes qui sont là et peuvent témoigner que quand même c’est assez mignonnet, et y’en a dans le tas qui pourraient avoir l’idée à la con de s’y expatrier. Ah merde.
  • Le super trop bien documentaire “Ouest qu’on parle français?” de Radio Canada est disponible en entier sur internet. Comme son nom l’indique, il parle des francophones dans l’ouest du Canada, et plus particulièrement autour de Vancouver. Et pourquoi il est trop bien ce documentaire? Eh bien parce que vous me verrez pendant, houlà, au moins 6 ou 7 secondes. Mais c’est les secondes les plus dramatiquement magnifiques de l’histoire télévisuelle. On pourrait croire que la star du documentaire c’est Véronique, qu’on voit pendant une bonne dizaine de minutes et tout, mais non.
  • Et enfin, pour vraiment prouver à quel point je suis fabuleux, ce blog a été gentiement nommé “blog du mois” par Expat-Blog (merci Olivier!), un site qui aide les gens avec des envies d’expatriation à savoir ce qui les attend (enfin sauf si vous vous expatriez au Vaticany’a pas de bloggeurs là bas on dirait).

Voilà, j’espère que vous êtes maintenant convaincus que moi, Vancouver et le Vatican sommes tous fabuleux.

23 janvier 2010

Vancouver dans le Monopoly

Pour des français c’est assez dur d’imaginer le jeu de Monopoly autrement qu’avec des cases “Gare de Lyon”, “Rue de Vaugirard” ou “Rue de la Paix”, mais oui, à l’origine, le jeu est américain et fait figurer des noms de rues et places complètement différents. Et parmi les inombrables éditions et variations du jeu, on trouve bien évidemment une édition canadienne.

Maintenant, Hasbro s’apprête à sortir une nouvelle édition de Monopoly Canada et organise un grand vote national pour savoir quelles villes seront représentées sur le tablier de jeu… et là, horreur, Vancouver est super bas dans le classement! (19ème alors que j’écris ce billet). C’est inadmissible! J’veux dire, on est devenus la ville la plus chère du pays, alors ça serait une honte qu’on ne soit pas représentés dans Monopoly, non?

Donc allez hop, les gens, les suffrages, c’est par là! Vous avez un peu moins d’un mois pour faire remonter Vancouver!

5 janvier 2010

Changements normalement pas importants

Dans un souci d’harmonisation de mes différents sites, je m’apprête à faire passer ce blog de Blogger à un WordPress hébergé sur mon serveur. Normalement, ça ne devrait rien changer pour vous, surtout si vous lisez ce blog via son flux RSS ou Facebook.

Si vous ne comprenez rien à ce que je raconte, c’est pas grave. Prévenez-moi juste si, après ce message, vous ne voyez plus aucun nouvel article dans les jours qui suivent, ou si quelque chose ne marche plus, ou pas aussi bien qu’avant.

Mise à jour: et voilà, si vous voyez ce texte et qu’il y a un nouvel article avec une photo, c’est que tout marche à peu près!

27 décembre 2009

Bon, il faudrait que je marque la date sur mon calendrier…

…parce que je viens encore de rater l’anniversaire de mon blog (et accessoirement l’anniversaire de notre arrivée à Vancouver).

Bon, pas grave. Voilà, hop, joyeux anniversaire à mon blog. Quoi de neuf depuis l’étape des 2 ans?

Eh bien déjà, je trouve qu’on entend beaucoup plus souvent parler français dans la rue. Cet été, j’ai même eu l’impression que c’était une invasion. Il faut croire que la récente vague médiatique à propos de l’ouest canadien a porté ses fruits – rien qu’à en juger par le nombre d’emails que je reçois depuis 6 mois, on dirait que les français ont réalisé qu’il n’y avait pas que le Québec au nord des Etats-Unis, et un bon nombre de petits jeunes et moins jeunes tentent l’aventure d’une carrière en Colombie Britannique ou Alberta… D’ailleurs, je suis sidéré par:

  • Le manque d’initiative de certains: comme le diraient Stéphanie ou Véronique, on est juste des péquenots avec un blog, on est pas l’ANPE. Je connais le marché du travail dans le domaine des télécommunications aussi bien que je connais l’histoire du Kirghizistan (pour vous donner une idée, j’ai du aller voir y’a 2 minutes sur wikipédia pour savoir comment ça s’écrit et où ça se trouve). J’essaie d’aider comme je peux, mais franchement, démarrer sa recherche d’emploi en écrivant à l’auteur d’un blog, ça me rend pas optimiste.
  • Le niveau déplorable en anglais: quand on compare le niveau d’anglais des français à celui, par exemple, des pays nordiques d’Europe, y’a comme un problème. Moi, perso, j’accuse le doublage systématique (et souvent pourri) des films et séries TV, mais bon, c’est un autre débat. En tous cas, j’applaudis bien fort les courageux français qui débarquent ici la bouche en fleur avec une maitrise de l’anglais comparable à celle d’un cuisinier chinois de Crystal Mall. Ceux qui s’accrochent peuvent souvent se féliciter d’être devenus bilingues en moins de 6 mois… les autres repartent la langue entre les dents, ou se rabattent sur Montréal. Les plus prudents commencent d’ailleurs par Montréal et vont seulement ensuite en territoire anglophone, histoire de tempérer leur choc culturel et linguistique.

A la maison, la plupart des équipements éléctroniques français ont été remplacés, et quand on tombe dans une boite à chaussure sur des vieux cables 220V, on se dit que ah oui tiens, c’est vrai, les prises sont plus grosses en France. On garde jalousement les quelques éléments cruciaux introuvables ici, genre un verre doseur, du mitosyl, ou un mouche-nez pour bébé qu’est pas pourri du cul. On suit de loin ce qui se passe en France grâce au Journal de France2 sur TV5, et divers sites de nouvelles, mais on est complètement à la masse en ce qui concerne les nouveaux trucs à la mode depuis la tecktonik, Joséphine Ange Gardien, ou le port du voile intégral (on compte sur vous pour nous mettre à jour, les gars).

Niveau admnistratif, on a maintenant la résidence permanente, ce qui nous permet de changer de boulot beaucoup plus facilement – un avantage que je vais utiliser très bientôt. Et pour la double nationalité, que notre fils a déjà pour être né au Canada, on devrait pouvoir la demander pour nous-mêmes dans moins de 2 ans. D’ailleurs, comme vous pouvez le deviner, Vancouver est devenu le lieu de divers rebondissements personels et familiaux, et n’est donc plus une simple anecdote géographique dans nos vies.

Bref, après 3 ans, on s’y plait toujours autant, et même plus. L’intégration est enfin à peu près complète (avis aux expatriés impatients) et on se sent chez nous.

Chez soi

En cadeau bonus exclusif, si vous vous demandez ce qu’on bouffe à Vancouver pour Noël, eh bien voilà: baguette, saucisson et salami au prosciutto, foie gras de canard, tapenade verte, blinis au saumon et sauce au persil et ciboulette, roquefort, vieux pané, salade, et, en dessert, une fondue au chocolat. C’est clairement pas canadien pour un sou, mais bon, pour notre premier Noël en famille, on fait ce qu’on veut (et si possible pas trop compliqué à préparer!).

Petit repas de Noël en famille

Bonne année à tous!

23 décembre 2008

Merde, j’ai raté mes deux ans

En ce moment c’est un peu le bordel, j’ai pas beaucoup de temps libre pour poster (comme me le font remarquer certains lecteurs), donc j’ai raté le 2ème anniversaire de ce blog… Mais bon, y’a pas grand chose de nouveau par rapport à l’année dernière. Vancouver c’est toujours trop méga bien bien.

La 2ème année marque la fin des premières expériences. On sait déjà à quoi ressemblent les différentes saisons, on a déjà été chez le docteur ou le dentiste au moins une fois, on a déjà payé ses impôts, on maitrise vaguement les conversions d’unités, le calcul des pourboires et des taxes, et on connait au moins le premier couplet de la chanson du bûcheron.

On commence aussi à avoir des sacrés mélanges sur les étagères, avec des livres en français et anglais, des formats A4 et Lettre, et des DVDs zones 1 et 2. Dans le reste de la maison, on trouve des claviers AZERTY et QWERTY, des appareils 220V branchés sur des convertisseurs et des appareils “natifs” 110V, et on se dit qu’il nous faut absolument acheter un barbecue avant l’été prochain… Bref, ça commence clairement à se voir qu’on est un expatrié de longue date.

Je me demande si je devrais porter des chemises rouges à carreau?

1 février 2008

Photos indisponibles

Comme vous pouvez le constater, la plupart des photos récentes sont indisponibles. Ces branquignoles de chez Zooomr sont en train de mettre à jour et de migrer leurs serveurs, et comme d’habitude il y a des problèmes. Comme les photos nouvellement rajoutées ne sont pas impactées, je vais vous balancer 3 articles à la suite qui poireautaient jusqu’à maintenant dans mes brouillons histoire de remplir la page d’accueil avec autre chose que des carrés blancs avec un « unavailable » au milieu.

Comme quoi, c’est sympa de soutenir les petites boites indépendantes qui utilisent des logiciels libres, mais au bout du compte, on serait mieux chez des gros capitalistes comme Flickr.

21 janvier 2008

Apéro-blog Francouverois

Pour les gens qui sont à Vancouver, n’oubliez pas l’évènement de la semaine, courtesy of Véronique. Si vous avez un blog, ou si même si vous en avez pas mais que vous lisez ceux des autres, vous êtes invités de fait. Ca se passe jeudi soir, 19h00, au Wolf and Hound, 3617 W Broadway. En plus, les jeudis, y’a de la musique quebecoise et acadienne, apparemment.

Plus de détails sur le blog de Véronique.

4 janvier 2008

Retour à l’ouest

S’il n’y a pas eu de mises à jour sur ce blog pendant les vacances, c’est parce qu’on était de retour dans la première destination touristique au monde1. De quoi courir dans tous les sens pendant 2 semaines pour revenir plus crevés qu’avant de partir, sans avoir le temps de faire plus de 10 minutes de tourisme.

10 Minutes de Tourisme

Après un an dans le nouveau monde2, ce séjour nous a permis de nous rappeller tout un tas de trucs qui sont pas pareils en France par rapport au Canada3:

  • Les trottoirs sont étroits, et il faut regarder où on marche.
  • Y’a des petites rues à 1 voie à sens unique. Voire même à 1 voie et pas à sens unique. Avec des camions de livraison qui bloquent la circulation et des gens qui klaxonnent.
  • Y’a des rues qui font des angles différents de 90°. Plein. Partout.
  • Y’a des bâtiments qui remontent à plus loin que 1995.
  • Y’a des monuments. Genre des vrais, avec bouts d’histoire chiadée et tout.
  • On traverse où on veut.
  • Il y a toujours au moins une personne qui veut gruger dans les files d’attente. A moins qu’il n’y ait carrément pas de file d’attente parce que tout le monde veut gruger. Non mais sérieux, c’est dingue. On croyait qu’on exagérait les choses en blaguant, mais en fait, non.
  • Y’a encore des gens qui fument au restaurant, et on a les fringues qui puent quand on rentre chez soi.
  • On mange comme des porcs, et super plus gras. Si, si, j’vous jure. Bon okay, c’est les fêtes, et les gens étaient contents de nous avoir chez eux. Mais quand même.
  • Y’a des rues piétonnes.
  • On va dans des pharmacies pour acheter des médicaments, et dans des postes pour poster des lettres. Oui je sais ça a l’air con dit comme ça.
  • Avec le nombre de gens qui nous demandent si -30° ça fait pas trop froid (que ce soit ceux qui blaguent ou ceux qui sont sérieux), on se demande si on ne va pas laisser tomber et déménager au Québec. Et oui, il fait quelques degrés de plus ici.
  • Y’a moins de publicités à la télé. Par contre on peut pas faire avance rapide.
  • Les affaires de coeur du Président font la une des journaux, malgré le fait que c’est pas super intéressant.
  • Enfin (et non des moindres) on a découvert la tecktonik. On a prévenu les autorités d’immigration canadiennes, au cas où.

Certaines de ces différences ont déjà été abordées sur ce site. D’autres sont sur ma liste d’articles à faire… en tous cas, il y a encore plein de sujets pour 2008!

Bonne année à tous, et surtout merci de venir sur notre humble blog!

1 Vive la République.

2 Celui des ours de Kermode, pas celui de Gérard Depardieu.

3 Bon, en fait, entre Vancouver et Lille/Paris.

28 novembre 2007

Trois en un

Ca y est, c’est officiel, les mascottes des Jeux Olympiques de 2010 ont été dévoilées! Comme je sais que vous n’aviez que ça en tête depuis au moins une semaine, je vous présente sans plus attendre Miga, Quatchi et Sumi:

Et en bonus, il y a Mukmuk, qui viendra soutenir ses 3 amis pendant toute la durée des jeux!

C’est t’y pas mignon tout ça? Ne vous donnent-ils pas envie de dépenser plein de thunes en gadgets, t-shirts et autres produits dérivés? Ne permettent-ils pas d’intégrer magiquement les enfants à la population ciblée? J’attends avec impatience le dessin-animé qui nous apprend à recycler et à respecter la nature, et bien sûr le CD 2 titres avec les chansons officielles des jeux.

Mais bref, trève de cynisme, je suis sûr que vous voulez en savoir un peu plus sur ces mascottes joviales et entrainantes. D’après leur site officiel, de gauche à droite:

  • Sumi est un esprit animal qui vit dans les montagnes de la Colombie-Britannique. Comme beaucoup de canadiens, les antécédents de Sumi sont nombreux. Il porte le chapeau de l’épaulard, vole avec les ailes du grand Oiseau-Tonnerre et court sur les pattes poilues de l’ours noir.
  • Quatchi est un jeune sasquatch qui vient des forêts mystérieuses du Canada. Quatchi est timide, mais il adore explorer de nouveaux endroits et rencontrer de nouveaux amis. Même si Quatchi aime tous les sports d’hiver, il aime surtout le hockey. Il rêve de devenir un gardien de but célèbre de par le monde.
  • Miga est une jeune ourse de mer qui vit dans l’océan avec sa famille, au large de l’île de Vancouver, près de Tofino, en Colombie-Britannique. Les ours de mer sont en partie épaulard et en partie ours (Miga est en partie ours Kermode, un ours blanc rare qui ne vit qu’en Colombie-Britannique).
  • Mukmuk est une petite marmotte amicale de l’île de Vancouver qui appuie et encourage toujours ses amis pendant leurs parties et leurs courses.

Il devient de plus en plus courant d’avoir plusieurs mascottes. Ca a commencé avec Calgary en 1988, suivi par Séoul la même année, avec chacun 2 mascottes. Dix ans plus tard, Nagano enfonce le clou avec 4 mascottes, et puis c’est la déferlante: Sydney et Salt Lake City en ont 3, Athènes et Turin 2, et Pékin en annonce carrément 5. Celles de Vancouver sont toutes basées sur des légendes aborigènes, le sasquatch étant la plus connue.

Maintenant que vous ne tenez plus en place, vous pouvez aller télécharger les fonds d’écran, faire du coloriage, ou même remplir un quizz pour savoir quelle mascotte vous ressemble le plus. Ouéééé, trop bien.

Je vous préviens, si je ne vois pas un peu plus de commentaires sur ce blog, je vais commencer à envoyer des cartes postales virtuelles avec des mascottes affreusement mignonnes. Vous êtes prévenus.