9 janvier 2010

Le caribou, cet animal charismatique et symbolique

Alors voilà, pour être absolument certain que vous ayez assez de stéréotypes canadiens en tête pour tenir l’année 2010, je vous présente un caribou, cet animal symbolique et presque synonyme de Canada. Enfin symbolique pour la moitié du Canada où on le trouve. Ce qui n’inclut pas du tout Vancouver, ni la plupart de la province. Mais bon, je voudrais pas briser les idées préconçues des gens, hein.

Bref, voilà le caribou, animal majestueux des plaines du nord:

Caribou

Et voilà un gros plan de ses couilles:

Couilles de caribou

Pas la peine de me remercier, mesdames, messieurs, et bonne soirée à tous!

Un peu de clichés Canadiens

En ce moment, avec le bordel météorogolique qu’il y a en Europe, je reçois des messages du genre “ah ils doivent être mieux préparés chez toi, vu que c’est le Canada et tout”, ou encore “j’espère que ton reveillon dans le grand nord était sympa, au coin de la cheminée! Ici on est pas habitués mais on fait avec ce qu’on a”, voire même “Pfiou, je sais pas comment vous faites là-bas à Vancouver, parce qu’ici y’a 20cm de neige et je supporte déjà pas”.

Gnnnn.

Ghhhheeeeeee.

Bon.

Ok. Malgré plus de 3 ans à essayer d’éduquer ces ignares de français, je vois que les clichés habituels ont la vie dure. Et encore, je vous épargne les 2 ou 3 qui nous demandent si on “chope l’accent”… et non, ils ne parlent pas de l’accent anglais, hein… on a vérifié. Disons juste qu’ils mentionnent Celine Dion

(soupir)

Mais bon, allez, vu que ça a l’air d’être vraiment le bordel en France, entre les autoroutes bloquées, les trains immobilisés et (oh mon dieu) les matches de foot annulés, je vais laisser passer… et je vais même (attention soyons fous), vous divertir avec quelques photos faisant figurer votre stéréotype canadien favori: le barraqué, sensuel, bourru et sympathique bûcheron.

Bucherons sexy

(j’espère que la mythique et incontournable chemise à carreau, ainsi que l’intemporel pantalon à bretelles, vous rendent tout chose)

Les photos proviennent du spectacle de bûcherons internationalement connu (soit-disant) que j’avais mentionné quand je vous avais présenté Grouse Mountain et ses différentes activités. Et j’ai franchement pas grand chose à dire sur ce spectacle à part que, euh, y’a des bûcherons, du bois, et divers outils pour couper le bois sus-nommé.

Coupage de bois

Ah, et puis diverses activités qui montrent que les bûcherons, ils savent s’amuser le week-end.

Lancer de haches

Les bucherons ils savent s'amuser le week-end

Ceci dit, le spectacle est effectivement sympathique. Beaucoup de “blagues de bûcherons” qui sont en fait rigolotes (oui oui, c’est totalement inattendu), et un passage assez surprenant, voire impressionnant, mais dont je ne parlerai pas (ni ne posterai de photos) car l’effet de surprise joue un rôle important.

Allez hop, on termine avec une autre photo d’un des 2 grizzlis de Grouse Mountain.

Grizzli a Grouse Mountain

Bon, voilà. Ca va, vous avez eu assez de clichés canadiens pour tenir jusqu’en 2011?

22 décembre 2009

Les piverts c’est méchant

Ben oui, c’est méchant, ça défonce complètement les arbres.

Arbre defonce

Et voilà le coupable. Il est loin parce que j’avais pas mon zoom ce jour-là.

Pivert

7 novembre 2009

Le saumon c’est pas beau, mais les aigles, oui

C’est super bon (surtout fumé), mais c’est pas beau. Voyez un peu:

Saumon mort

La photo a été prise au bord de la rivière Harrisson, à environ 1h de voiture à l’est de Vancouver. Et c’était la loose:

  1. Pour des gens qui habitent dans une région avec autant de saumons, et qui en plus en bouffent abondamment dès que l’occasion se présente, c’était un peu la honte de pas savoir à quoi ça ressemble en vrai (parce qu’entre les dessins qu’on nous montre dans les livres, et un gros truc moche mort par terre à moitié bouffé, y’a une sacrée différence). Ca nous a pris bien 10 minutes de discussion profonde pour se rendre compte que, euh, qu’en fait y’avait un panneau explicatif 30 mètres derrière nous. Merci BC Parks.
  2. Avec une cinquantaine de ces gros bestiaux échoués sur une plage de 200 mètres de long, et à force d’être bombardés de messages écologistes sensationalistes par les médias, notre premier réflexe était de chercher une grosse usine polluante capitaliste. Mais non, en fait, le même panneau explicatif nous informe que c’est bien en octobre/novembre que les saumons finissent leur migration. Vous savez, le truc où ils remontent les rivières pour aller baiser comme des fous avec plein d’étrangers, et ensuite, pour la plupart, mourir de fatigue avec le sourire aux lèvres. De toute évidence, on était tombés sur un lendemain de partouze.
  3. Le mois de novembre est, du coup, une super occasion de voir des aigles de près parce qu’ils viennent bouffer les cadavres échoués des saumons. Sauf, bien évidemment, ce jour là. Pas un seul aigle en vue. La dèche. Et c’était, genre, 5 jours avant le début du Festival de l’Aigle Chauve de la Vallée Fraser. Genre, style, genre. Merci bien, les aigles.

Mais bon, c’est pas grave, pas besoin de se taper 1h de voiture pour aller voir des aigles, on en a en centre ville. Eh ouais, c’est le Canada, ma bonne dame. Le pays où la nature chie sur votre voiture et essaie de tuer votre chat.

Du coup, hop:

Aigle chauve

Je sais pas ce que vous en pensez, mais c’est tout de suite un peu plus classe, je trouve. Il s’agit d’un pygarge à tête blanche, plus connu sous le nom d’“aigle chauve”, et encore plus connu comme l’emblème national des Etats-Unis. Il s’agit d’ailleurs là d’une autre source de raillerie entre le Canada et nos voisins du sud puisqu’on observe généralement plus d’aigles chauves par ici que par chez eux. Mwouah ha ha, les cons.

La photo a été prise cet été à côté de Vanier Park, où un couple d’aigles a fait son nid. On peut y voir les parents aller et venir, s’occuper de leurs deux petits, et tenir les corbeaux à distance. La Société Ecologique de Stanley Park recense les nids d’aigles de Vancouver et les surveille de près. Par exemple, si un aiglon tombe du nid et se blesse gravement, il sera probablement rapatrié chez la Société de Réhabilitation de Vie Sauvage, à Delta. Parce que ouais, c’est con un aiglon.

20 octobre 2008

Cygnus

Grande découverte animalière: les cygnes, ils ont une patte qui leur sort du cul.

Fais moi un cygne

14 septembre 2008

Les écureuils de Central Park

On le savait déjà, mais par ici, ils se font pas trop chier pour donner des noms. Donc si y’a un parc situé vaguement au centre de la ville, hop, ils l’appellent « Central Park« .

Central Park

Y’a quelques temps, on est allés faire une balade là-bas, et à peine 20 secondes après être entrés dans le parc on aperçoit des écureuils qui courent partout. Jusque là, rien de bien exceptionnel puisqu’on croise des écureuils un peu n’importe où à Vancouver, ainsi que dans la plupart des autres villes canadiennes. La différence était que ces écureuils là sont vraiment super pas farouches du tout comparés aux autres.

Ecureuil gris

Dix minutes plus tard, on remplace « pas farouches » par « bêtes affamées prêtes à tout ». Apparemment, les écureuils de Central Park prennent les humains pour des distributeurs de bouffe ambulants…

What do we want? When do we want it?

En tous cas, si vous voulez des photos d’écureuils, c’est l’endroit.

Ecureuil noir

14 août 2008

Sur un fil

Sur un fil

Chez les pigeons, y’a deux clans: ceux qui regardent à gauche, et ceux qui regardent à droite…

6 août 2008

Interlude: pour nous faire pardonner

Bon okay, ça fait longtemps qu’on a pas posté, mais il se passe plein de trucs ces temps-ci, pfiou, je vous raconte pas. Du coup, pour se faire pardonner, voilà des photos de raton-laveurs prises au Stanley Park.

Allez, si, avouez, c’est mignon un raton-laveur, ça vous rend heureux pour la journée… Regardez-moi ce petit regard vicieux et stupide, cette fourrure dégueulasse, et ces griffes pleines de maladies affreuses… Aaaah, la majestueuse nature canadienne, c’est beau.

I Can Haz Cheezburger?

Le corbeau, un grand rival du raton-laveur: tous deux se battent pour bouffer les restes de MacDo dans les poubelles du parc.

Le Duel

Enfin tout ça c’est bien sympa mais c’est moins fun qu’un bon pigeon parisien (je parle des oiseaux, hein). Au moins, c’est facile à choper pour donner des coups de pied dedans quand on veut se défouler (après reflexion, non, en fait, ça marche pour tous les types de pigeons parisiens).

25 mai 2008

Chat Hawaiien

C’est peinard, la vie.

Chat Hawaiien

Aloha

En amérique du nord, et plus particulièrement sur la côte ouest, il y a 2 destinations de vacances apparemment incontournables: le trip « je pars avec juste un sac à dos et je fais le tour de l’Europe » (principalement quand on est jeune, et principalement pour aller à Amsterdam, si vous voyez ce que je veux dire), et les vacances à Hawaii. Comme on est vraiment super dévoués, on s’est sacrifiés, pour toi, public, et on est allés se faire une semaine de vacances à Maui.

Sur la route de Hana

D’abord, apparemment, on ne prononce pas « Hawouaille« , mais « Hawouailli« . Par contre, oui, on a bien des fleurs autour du cou quand on arrive à l’aéroport. J’ose à peine imaginer combien d’hectares de terrain ont été rasés pour faire place à une culture intensive de fleurs à mettre autour du cou des touristes. Mais bon, j’suis content, j’ai eu des fleurs autour du cou. Je suis un gros touriste. Youpi.

Si vous y allez en groupe, la grande classe c’est de louer une villa plutôt que d’aller à l’hotel.

Villa à Wailea (2)

Entre la piscine, la table de billard, les cassettes VHS de « Sauvés par le gong à Hawaii« , et (faut pas déconner non plus) le wifi, c’était assez grandiose. Quoi de mieux que de glander sur internet assis sur une terrasse avec vue sur la mer, profitant d’une légère brise rafraichissante?

Villa à Wailea (4)

Evidemment, Hawaii, c’est d’abord la plage. Là dessus, pas grand chose à dire. Je veux dire, c’est la plage, quoi…

Ouais, bon, okay, l’eau est chaude, super claire, et y’a des petits poissons dedans, et tout. Mais le sable est brûlant comme une baraque à frite, et le soleil tape comme un Mike Tyson bourré à la bière, donc bon…

Plage de Wailea

Non franchement, Berck Plage, c’est vachement mieux.

Windsurfing in Waipio Bay

Allez, en grand prince, je vous l’accorde, c’est vaguement plus la classe de faire de la planche à voile ou du kite-surf à Waipio Bay qu’à Berck Plage… mais à peine.

Kite-surfing in Waipio Bay

Mais je rappelle que le Nord, c’est le meilleur département de France. Voilà. En plus, il parait qu’un récent film français a remis les ch’tis au goût du jour. Ou plus précisément, les a juste mis au goût du jour… je crois pas qu’on ait jamais été au goût du jour avant ça…

Mais bref, revenons au pays de Magnum.

Le Haleakala National Park est situé sur un des nombreux volcans de l’archipel. Quand on arrive en haut (3000m, quand même), on se croit sur Mars, avec la roche volcanique rouge et la quasi-absence de végétation. Ca fait pas très « Hawaii des cartes postales » mais c’est joli aussi, et on ne s’attendait pas à trouver un tel paysage.

En vacances sur Mars

On peut aussi avoir un aperçu du « cratère » qui n’en est pas un (mais plutôt une dépression causée par l’érosion).

Le

Pourtant, pas loin, sur la route de Hana, la végétation est luxuriante, et ressemble beaucoup plus à ce qu’on peut voir, par exemple, dans la série TV « Lost« .

Vue depuis la route de Hana

La route de Hana est d’ailleurs assez réputée, d’abord pour ses points de vue magnifiques, mais aussi pour ses 626 tournants. Parce que si la route est une autoroute (« Hana Highway« ), elle a 1 voie et demi, avec des petits tournants tous les 20 mètres. Autant dire qu’on met 3 heures à faire 2 kilomètres, sans compter les pauses pour vomir sur le bas côté. Ceux qui font l’aller-retour peuvent aller s’acheter un des divers t-shirts « J’ai survécu à la route de Hana!« . De toutes façons, c’est un cul-de-sac donc vous n’avez pas le choix, une fois là-bas, il faut se retaper les tournants dans l’autre sens. Nous, malheureusement, n’avons fait que la moitié du chemin, parce qu’on s’y était pris trop tard. Et malheureusement aussi, peu de photos sont disponibles à cause de l’impossibilité de s’arrêter pour en prendre.

A part ça, scandale, hérésie, blasphème: il fait gris et il pleut à Hawaii! Oui oui (des fois). Et après y’en a qui vont critiquer Berck Plage… pfff… Enfin du coup, on en a profité pour aller jouer au golf, parce que quitte à rester au soleil pendant plusieurs heures, autant qu’il y ait pas de soleil.

Les sous-doués au golf

Mais même sans le ciel bleu, jouer au golf à Hawaii, c’est la classe (même si le fun vient principalement des petites voitures, en tous cas quand on joue comme un gros naze).

Parmi les autres activités, y’a quelques visites à faire comme un musée du sucre (il y a beaucoup de champs de cannes à sucre), ou l’aquarium, qu’en habitués des aquariums, on ne pouvait pas laisser passer (et puis c’est climatisé à l’intérieur).

Rien de bien transcendant. Y’a des poissons.

Des poissons

Et des tortues.

Une tortue

Et d’autres poissons (attention il est moche, celui-là).

Un poisson moche

Rajoutez encore un peu de baignade, de la plongée sous-marine, et beaucoup de glande et vous avez votre semaine de vacances remplie.

Encore la plage

Voilà… Quelques autres photos sont disponibles sur Flickr, et j’invite plus particulièrement les amis et la famille à aller y faire un tour pour profiter de plein de photos bonus de nous en maillots de bain (on épargnera ça aux autres).

Maholo pour votre visite sur ce site!

Surf cool