19 février 2013

Un vaccin et un kilo de tomates

Par chez nous, y’a pas de bureaux de poste. Et y’a pas de pharmacies non plus.

Vous pouvez vous balader dans la rue autant que vous voulez, vous en trouverez
pas. C’est parce qu’ils sont toujours hébergés dans un autre magasin, la plupart
du temps une grande surface.

En pratique, ça change pas grand chose au schmilblic, vous allez toujours
faire la queue quelque part pour récupérer vos petits médicaments délicatement
dosés
… sauf qu’on peut aussi vous y administrer des vaccins, comme
celui contre la grippe. Rajoutez un kilo de tomates et quelques bananes, et hop,
vous avez fini tout ce que vous deviez faire aujourd’hui.

IMG_5960.jpg

Notez le petit paravent derrière lequel on va vous piquer avec la seringue.
C’est très chou[1]


  1. Chou? Legumes? Ho ho? Ha ha?  ↩