18 avril 2012

Je débats sur les forums de mamans

En congé maternité, je passe beaucoup de temps sur mon iPhone. C’est super pratique : je peux surfer le web d’une seule main pendant que j’allaite. Vu que j’ai pas tant d’amis que ça, j’ai vite fait de voir ce qu’ils font sur Facebook et de répondre à mes emails. Et tout le temps qu’il me reste je le passe donc… sur des forums de mamans.

Multitasking

La plupart du temps, les questions sont assez anodines et donnent lieu à des réponses cordiales et parfois même utiles :

  • Mon fils est constipé, est-ce que je peux lui donner des suppositoires ?
  • Est-ce que je suis la seule, là, ou bien d’autres mamans ont des enfants qui ne roulent toujours pas du ventre sur le dos ?
Mais de façon assez régulière, on tombe sur un bon débat. Alors là, faites péter le pop corn. C’est parti. Finalement ce sont toujours les mêmes thèmes qui déclenchent des discussions enflammées. Et toujours les mêmes arguments qui sont échangés.

Vacciner ou pas vacciner ?

Les vaccins font débat en Amérique et au Canada. En effet, on ne peut pas obliger les parents à faire vacciner leurs enfants. En Colombe Britannique ce n’est tout simplement pas obligatoire pour entrer à l’école. Si votre enfant n’est pas vacciné et qu’une épidémie se déclare, on demandera à votre enfant de rester a la maison jusqu’à la fin de l’épidémie. Et aux Etats-Unis ou dans les rares provinces canadiennes où les vaccinations sont « obligatoires » pour aller à l’école, vous pouvez demander une exemption pour raisons religieuses.

D’un côté, on a les mamans qui disent que les vaccins c’est plein de mercure ou autres additifs dangereux et que ça rend les enfants autistes. En général leurs arguments pour inciter les autres mamans à ne pas vacciner sont que les maladies infectieuses dont ces vaccins sont supposés nous protéger sont de toute façon soit anodines, soit en voie de disparition grâce aux conditions d’hygiène actuelle.

De l’autre côté, on a les mamans qui croient les recommandations du gouvernement que les vaccins c’est bien et ça empêche les enfants de devenir handicapés à vie à cause de la polio.

Enfin, on a un troisième groupe de mamans qui ont décidé qu’elles allaient étaler les vaccins sur un calendrier plus long que le calendrier recommandé par le gouvernement. Ou alors qui se disent : tiens, soit-disant c’est le vaccin rougeole-rubéole-oreillons qui est incriminé. Donc on va simplement demander à avoir les trois vaccins séparément. Ces pauvres mamans se heurtent aux pédiatres qui refusent souvent de les accomoder et sont un peu malheureuses.

Tout ce petit monde se bat et débat sur les forums. Des insultes sont echangées. Et personne ne change d’opinion de toute façon.

CIO ou pas CIO?

CIO c’est un acronyme pour Cry It Out. Ca désigne tout un ensemble de méthodes pour apprendre aux bébés à s’endormir sans l’aide des parents, et qui implique diverses tolérances aux pleurs des enfants. Beaucoup de gens s’arrêtent au titre et ne vont même pas se renseigner, croyant que CIO veut dire que je mets mon gosse dans son lit quand ça m’arrange bien. Je ferme la porte. J’ignore ses pleurs jusqu’au lendemain matin lorsque j’ai eu ma dose de sommeil. Ca oui je suis d’accord c’est mal. Mais beaucoup de parents vont dire qu’ils font du CIO alors qu’ils suivent une méthode de type Ferber, qui est beaucoup plus humaine que ce que laisse entendre l’acronyme CIO. Mais ça, il faut lire le livre pour s’en rendre compte.

D’un côté, on a les mamans qui refusent absolument toute forme d’apprentissage du sommeil. Leur argument phare, c’est que des pleurs « extrêmes » ont des conséquences néfastes sur le dévelopement des enfants (QI moins élevé par exemple). Certaines vont même jusqu’à vous ressortir les résultats d’une étude menée sur des orphelins en Roumanie qui ne recevaient aucune attention, et qui ont fini avec des retards conséquents. Ouais. Il me semble qu’il y a un juste milieu entre des cris « extrêmes » et toujours réagir au quart de tour quand son enfant pleure.

De l’autre côté, on a les mamans qui pratiquent une forme de CIO. Celles-là vont vous impressioner avec leur logique  : « Si ton enfant pleure parce que tu ne le laisses pas jouer avec un couteau, tu sais que tu fais le bon choix et tu ne vas pas lui donner le couteau. Alors voilà. Ne pas intervenir quand ton enfant pleure la nuit c’est exactement la même chose ». Ouais. Les deux extrêmes sont donc d’aussi mauvaise foi l’un que l’autre.

Ce qui me fait un peu peur, c’est qu’en lisant les commentaires j’ai l’impression que certains parents se disent : « eh, y a une méthode d’apprentissage du sommeil qui consiste à juste laisser ton enfant pleurer et à pas t’en occuper toute la nuit. Y a même des livres et tout dessus, c’est un truc sérieux. Alors je vais me mettre à faire ça, tiens ». Heureusement que les cris des enfants ont été créés justement pour que ce type d’approche soit aussi douloureuse pour les parents que pour les enfants !

Co-dodo ou pas co-dodo

J’en avais déjà parlé. Le co-dodo, c’est quand le nourrisson dort dans le lit des parents.

D’un côté, on a les mamans qui ne pratiquent pas le co-dodo et qui trouvent ça de bon goût de publier un lien vers tous les articles qu’elles trouvent qui relatent un décès dû à cette pratique.

D’un autre côté, on a les mamans qui font du co-dodo, pas forcément par choix, et qui essaient de se justifier. Et n’hésitent pas à balancer avec des arguments, également de bon goût, du genre « ouais non mais ce genre de situation n’arrive que lorsque les parents sont des gros alcooliques, drogués, et obèses ». Sympa aussi.

 

Ces débats de mamans sont récurrents sur la toile. Je suis sur un forum de mamans dont les enfants sont nés le même mois. Au début, il y avait beaucoup de mamans qui mordaient à l’hameçon. Mais au fur et à mesure que les mois passent, les mamans se lassent clairement et deviennent plus gentilles. Autant je trouve ça abuser de s’insulter entre mamans au lieu de se soutenir dans les moments difficiles. Autant le forum devient un peu ennuyant à force de réponses gentillettes et aimables. Rah je suis bien française : jamais contente !

 

Cet article est le troisième d’une série sur les enfants à Van­cou­ver. Articles précédents de la même série :

  • guiom

    il suffisait de me demander! Les vaccins, c’est bien, on les fait et comme
    ca on n’en parle plus, et le cododo c’est mal, ca empeche le papa de dormir. Et pour les pleurs la nuir, un bpn oreiller sur la tete du bébé et on entend presque plus rien. Desfois vraiment plus rien…sympa cet article. Bises!

  • laure

    Ah merci pour tes solutions Guiom, qui en plus reglent le probleme de la surpopulation dans le monde ! Je me demande pourquoi plus de personnes n’ecoutent pas tes conseils. Tu devrais aller faire un saut sur les forums de mamans. Bises !

  • Fred

    J’avoue que j’ai arpenté aussi pas mal les forums de mamans angoissées et un truc m’avait frappé à l’époque: si on y parle souvent des méthodes pour calmer un bébé qui pleure, les nanas se demandent rarement pourquoi leur bébé est capable de pleurer jusqu’à l’épuisement ou pourquoi des choses de rien du tout dégénèrent en grosses crises de larme. Les réponses sont souvent culpabilisatrices: tu as fait ceci, tu as fait cela et c’est maaaââal ! Pourtant, ça a souvent peu à voir avec nos actes de parents. Ou alors c’est parce que le bébé est « naturellement » angoissé, qu’il fait les dents, qu’il a peur du noir… bref des réponses toutes faites avec une bonne pincée de psychologie du café du commerce. Pourtant il ne faut pas lire trente livres pour le savoir: les bébés ne savent pas gérer leurs émotions. Ils n’ont pas les structures mentales pour échapper à la frustration ou pour imaginer un retour après un départ, d’où le sentiment d’abandon au moment du dodo. Il faut les aider à passer le cap. A chacun sa technique, mais lui gueuler dessus ou fermer la porte pour ne pas entendre ne me paraissent pas des choix optimums. 😉

  • laure

    Tres bien dit Fred !

  • Mais alors à 7 mois, c’est grave si ma fille ne sait toujours pas se tourner ventre/dos et vice-versa?
    Sinon moi je suis pour le juste milieu en tout mais clairement je ne supporte pas d’entendre un bébé pleurer, enfin quelques minutes ça va mais plus je peux pas.

  • laure

    Ha ha alors Delph, je ne peux pas te dire si c’est grave (a priori non vu qu’a la visite des 6 mois mon medecin n’etait pas du tout inquiet lorsque je l’ai mentionne) mais je peux te dire que tu n’es pas la seule – moi aussi j’ai un gros fleimmard qui ne se tourne toujours pas. Il faut dire qu’il a particulierement bien dresse sa maman. Lorsqu’il en a assez d’etre dans une position il se contente de crier (non non pas pleurer : crier) jusqu’a ce que je le bouge.
    Lorsque je parlais de « juste milieu » le terme milieu etait mal choisi…je voulais bien evidemment parler de quelques minutes a la fois.