27 mars 2012

Et vous, est-ce que vous attachez votre bébé ?

Notre gloutonne préférée en a parlé sur son blog, les méthodes éducationnelles françaises sont à la mode. Ca me laisse perplexe. On pourrait penser que, vu la réputation des adultes français à l’étranger, les Nord-Americains ne voudraient surtout pas éduquer leurs enfants comme nous. J’aurais du mal à me prononcer sur les méthodes françaises. Mais d’après ce que je peux observer, je qualifierais les méthodes éducationnelles vancouvéroises de « Attachment Parenting borderline Crunchy« . Mouaip. Tout ça. Détaillons un peu.
Allaitement sur la plage a Vancouver

Attachment Parenting

Alors déjà, l’attachment parenting (ou encore AP), qu’est-ce que c’est ? Si vous voulez une définition officielle, vous pouvez aller voir sur le site du maître en la matière, Dr. Sears. Dr. Sears donne plus d’exemples, mais je dirais que les piliers de l’attachment parenting sont :

  • Allaitement exclusif pendant 6 mois, et plus vous continuez d’allaiter, mieux c’est.

Extra points si :

    • J’exprime mon mépris pour les mamans qui empoisonnent leurs enfants avec du lait en poudre.
    • J’ai fait don de mon lait à une maman qui a dû arrêter l’allaitement pour des raisons médicales.
  • Co-dodo (cosleeping en anglais) : bébé dort dans le lit des parents. Le co-dodo est très controversé. La recommandation officielle au Canada est que l’enfant partage la chambre de ses parents mais dorme dans un lit séparé, pour réduire les risques de mort subite du nourrisson. Les partisans du co-dodo assurent que, pratiqué dans certaines conditions, ce n’est pas dangereux et même très bénéfique pour l’enfant et ses parents. Mais les anti-cododo vont vous citer plein de scénarios catastrophe pour bien vous montrer que vous risquez de tuer votre bébé si vous dormez avec (ici un rapport à ne pas lire si vous êtes sensibles).
  • Portage de bébé (baby wearing) : je trimballe mon bébé toute la journée dans une écharpe de portage.

Alors là y a moyen de scorer lourd :

Je porte bebe

    • Lorsque je vois une maman qui trimballe son gamin en poussette, je lui ressasse les bénéfices de porter son enfant. C’est pour le bien de son gamin. Je suis très préoccupée du bien-être des enfants de mamans que je ne connais pas.
    • Une maman débordée me demande comment j’ai le temps de faire la cuisine, les courses, pipi avec mon nourrisson ? Je la regarde d’un air incrédule et lui mets dans sa face : « hein ? Bah je sais pas, moi je fais tout ça à la fois avec mon bébé en écharpe, c’est quoi le problème ? »).
    • Je croise une maman qui croit bien faire et porte son enfant…oui mais dans un truc facile, genre Baby Björn. Je lui explique où elle peut se renseigner sur le terme « crotch dangler » et comment elle est en train de déformer les hanches de son nourrisson.
    • J’allaite avec mon gamin en écharpe.
    • Je suis un papa.

Crunchy Mom

Prenez une maman qui, en plus d’être AP, a donné naissance à la maison, ne nourrit ses enfants que de bio et utilise des couches en tissu. Vous avez là une maman Crunchy.

Extra points si je n’utilise pas du tout de couche.

Alors Laure, comment tu scores ?

Mes petites piques sarcastiques contre les mamans AP m’auront trahie : je ne score pas fort.

Il faut dire que bébé #1 n’était pas tres coopératif. Il refusait d’être porté et préférait nettement la poussette. J’ai tenté l’elimination communication mais ai vite arrêté car je me sentais vachement plus à l’écoute de ma machine à laver (à force de laver les vêtements et serviettes souillés) que de mon nourrisson. Et il faisait la tête quand je lui offrais mes purées faites maison pour préférer les petits pots commerciaux. Par contre je l’ai allaité un bon moment. Les débuts de l’allaitement ont été difficiles mais j’ai eu beaucoup de soutien de la part de mon docteur et de ma conseillère en allaitement et je suis bien contente d’avoir persévéré.

Pas de co-dodo non plus. Je suis incapable de dormir avec un gamin dans ma chambre. Bébé #1 a tenu une nuit dans notre chambre. Bébé #2, lui, est resté une bonne semaine avant d’être relégué dans ses propres quartiers.

J’ai un peu porté bébé #2, qui aimait bien ça, mais devinez avec quoi ?? Eh oui, le Baby Björn. Et alors…j’ai essayé d’allaiter en portant bébé #2 mais là, pas moyen. J’en ai beaucoup entendu parler mais ne l’ai jamais vu de mes propres yeux et sur ce coup là, je demande des preuves !

Je suis curieuse de savoir comment les parents français voient l’éducation des enfants de nos jours. Est-ce que l’attachment parenting a pris en France ?

 

Cet article est le deuxième d’une série sur les enfants à Vancouver. Article précédent de la même série :

  • T’oublies aussi qu’apres bebe #1 on a essaye, a defaut de l’avoir dans la chambre, d’avoir un moniteur audio, et que ca a pas fait plus d’une nuit non plus!

  • En France il me semble me rappeler que certains parents utilisent la « Théorie du continuum » qui est en fait la base qui a permis à l' »attachement parenting » de se développer en Amérique du Nord. Comme quoi ils inventent jamais rien dans les parages… L’élimination communication j’ai même pas essayé! trop peur! on devrait mettre des échelles de « crunchiness », genre granola1, granola2, granola3 ha ha ha! Le truc que j’ai remarqué avec les « crunchies » c’est que tu ne fais jamais assez bien, j’ai allaité longtemps (avec des difficultés au début aussi) mais je suis une mauvaise mère parce que j’ai supplémenté avec du lait en poudre au début (baaadddd!!!), j’ai fait des couches lavables et le portage mais j’ai mis mon gamin en garderie à partir de 8 mois (baaddd!). Dur dur!!

  • Je score pas mal dis donc! Ma fille est toujours allaitée à plus de 6 mois (elle a déjà goûté au lait en poudre mais je tire assez de lait quand on s’absente pour lui filer). Elle a dormi longtemps dans notre chambre (j’avais l’impression qu’elle serait toute perdue dans sa chambre!!) et a parfois fini des nuits dans notre lit quand rien d’autre ne marchait. Elle porte des couches lavables (sauf la nuit) mais ça c’est vraiment pour raison économique et a été porté en écharpe mais pas très souvent. En balade, surtout l’hiver, c’était poussette mais on va acheter un Ergobaby pour le printemps… Donc voilà, je score un max je crois!

  • laure

    Ludo : c’est tres vrai. Le moniteur. Aaaah, le moniteur.

    Loutron : ah je vais regarder la theorie du continuum, merci pour l’info. L’elimination communication c’est en fait sympa. Dans mon cas j’ai fini par faire de la « part time elimination communication » qui est un terme pompeux pour dire que je laissais bebe #1 les fesses a l’air le plus possible mais aux moments ou ca m’arrangeait. Une fois que j’ai bien reduit mes attentes du processus j’ai fini par trouver une certaine satisfaction.
    Et oui, je suis d’accord, les crunchies granola3 sont tres perfectionnistes. Ca doit etre epuisant d’etre un parent dans ces conditions. Ou alors elles ont des enfants modeles, possible aussi.

  • laure

    Ah pardon Delph, nos commentaires se sont croises on dirait. He he alors, est-ce que tu as quand meme des reflexions dans la rue, ou bien les passants sont satisfaits de tes talents de maman ?

  • Moi aussi ca score fort 😀
    Allaitement jusqu’à 8 mois, couches lavables à la maison, jetables en sortie et la nuit, j’ai essayé sans couches pendant un mois mais je n’ai pas accroché, portage en Mei-Tei ou Ergobaby (j’ai adoré, de 3 à 7 mois premiers mois il n’a quasiment fait que ca), on a fait du cododo le premier mois (principalement pour cause de coliques difficiles, déchirure et allaitement, question de survie quoi), et bébé à été 4 mois dans notre chambre…
    Dans la rue on ne me dit rien de particulier, ca s’extasie juste quand ils voient en bébé porté 🙂 Le cododo je n’en parlais pas parce que c’est sur qu’on m’aurait dit que j’étais folle. Les couches lavables ca dépend des gens, mais au pire on me dit que je me donne du travail en plus.
    Perso quand je croise un bébé dans un mauvais porte bébé ca me fait mal au cœur mais je ne dis rien, ce ne sont pas mes affaires.

  • À part la famille, on ne m’a jamais rien dit sur mes choix avec mon bébé… Mais j’ai du mal parfois moi à ne pas faire de commentaire sur certaines théories, comme lorsqu’on me disait de laisser pleurer mon bébé de quelques semaines parce qu’ils « sont malins », tu sais! Mouais…

  • laure

    Ha ha bravo les filles qui scorent fort 🙂
    Nolwenn, desolee d’apprendre que ton nourisson a eu des coliques – j’ai echappe a ca, mais je compatis avec les parents qui sont passes par la case colique.

  • Fred

    Les débats sur les méthodes éducatives me laissent toujours extrêmement sceptique. Comme tout parent, j’ai eu droit aux conseils bien intentionnés des amis, des collègues de travail, de la famille, du pédiatre, etc. Sans compter l’abondance de livres sur le sujet, pas toujours d’accord entre eux. J’ai bien essayé d’appliquer quelques principes, mais soit ça ne me correspondait pas du tout, soit ça ne semblait pas du tout fonctionner avec mon gamin. Donc j’ai fait comme tous les parents du monde avant l’invention de la pédagogie: j’ai improvisé. Et, comble de la négligence parentale, j’ai fait des tas de choses très décriées: utiliser du lait en poudre (on n’a pas eu le choix), lui mettre des couches de supermarché, utiliser des lingettes, le promener en poussette ou en sac à dos, lui donner une tétine, le coller devant Petit Ours à la télé pour avoir la paix, lui donner à manger des petits pots et des plats tout fait du commerce, le faire dormir dans sa chambre, refuser qu’il partage notre lit, tenir tête à tous ses caprices… Et le résultat est pourtant très chouette. On n’a quasiment aucun conflit avec lui, il fait ses nuits depuis sa naissance, il est en bonne santé, il mange de tout, il est super gentil, cool, éveillé et tout et tout. Quand on nous demande comment on fait, ben, je réponds pour déconner: « c’est simple: une conception en éprouvette, une naissance prématurée pour urgence médicale, quelques semaines d’hôpital avec des tubes partout, une déformation crânienne, deux mois d’orthèse (contre l’avis du pédiatre) et voilà ! » Sérieusement, s’il y avait des recettes toutes faites et super efficaces, ça se saurait. Tous les parents qui ont eu plusieurs gamins savent que chaque gamin est unique et nécessite beaucoup d’adaptation. Devant les nouvelles modes éducatives (ou les nouvelles modes tout court), on peut d’ailleurs se demander comment l’humanité a fait jusqu’à présent pour arriver à produire les merveilleux parents que nous sommes ! Malgré son obstination à nous infliger la méthode globale pour l’apprentissage de la lecture, je ne vais pas jeter la pierre à la pédagogie moderne: si certains parents pouvaient intégrer que frapper son gosse ou lui hurler dessus ne sert à rien, alors elle aura bien fait progresser l’humanité.
    J’en profite pour signaler que ce que racontent les médias grand public sur la violence ne correspond pas du tout à ce que racontent les chercheurs qui bossent sur le sujet. Je vous invite à oublier les sornettes sur la catharsis du jeu vidéo par exemple et à vous tourner vers de véritables travaux sur la question. Pour une fois, la communauté scientifique a l’air de s’accorder sur le sujet. Cela étant dit, beaucoup d’enfants grandiront sans souci bien qu’ils aient joué au pistolet, joué à des FPS, regardé tous les Saw…

  • Fred

    Mince, j’ai oublié l’essentiel dans mon long blabla: je voulais dire que je m’inscrivais en faux contre la culpabilisation des parents par les méthodes modernes. En gros, si tu ne suis pas leurs conseils, tu es un mauvais parent et si le gosse a des problèmes, c’est de ta faute.

  • laure

    Eh oui Fred, je suis d’accord avec ta conclusion mais ca reste difficile de ne pas culpabiliser ! Je trouve que les livres sont quand meme interessants s’ils sont utilises comme outils et non comme philosophie. Et je te soutiens entierement quand tu dis que ce sont nos enfants qui dictent quelle methode d’education on applique avec eux !

  • Fred

    Un petit lien parmi d’autres pour approfondir le sujet:
    http://www.upcomillas.es/redif/revista/volumen3/Univ.%20Catholique%20Louvain.pdf

  • Pingback: Je debats sur les forums de maman « Complètement à l'ouest()