8 novembre 2011

Terry qui?

Avec la fin récente des travaux de rénovation du BC Place, le gros stade de Vancouver, la ville a dévoilé une oeuvre d’art vaguement moche avec un mec qui se court après 3 fois de suite et avec une jambe artificielle… et si vous dites exactement ça à un Canadien, il va vous regarder de travers. Parce qu’au Canada, on rigole pas avec Terry Fox.

IMG_4301.jpg

Ce mémorial, réalisé par Douglas Coupland, l’un des artistes Vancouvérois dont on arrive pas à se débarasser, est donc là en l’honneur de Terry Fox, un mec qui, euh, court avec une jambe artificielle. Il court même pas super vite, hein, mais bon, il a un mémorial.

Bon allez, j’arrête de me moquer, c’est moins rigolo quand y’a pas de Canadien à côté qui s’offusque… là à côté y’a juste mon chat qui ronfle et qui s’en branle totalement. Et c’est dommage parce que Terry Fox est l’un des grands acteurs de la lutte contre le cancer (quoique mon chat s’en foute aussi probablement bien… apparemment tout ce qui l’intéresse c’est de fumer des pétards et de jouer au babyfoot).

Amputé de sa jambe droite à 18 ans des suites d’un cancer, il décide 3 ans plus tard, en 1980, de commencer un “Marathon de l’Espoir” pour lever des fonds pour la recherche contre le cancer: partant de la côte Atlantique du Canada à Terre-Neuve, il prévoit de courir à travers tout le pays, jusqu’à la côte Pacifique en Colombie-Britannique. Malheureusement, après avoir parcouru plus de 5000 kilomètres, son cancer revient et le force à interrompre son projet. Quelques mois plus tard, il décède dans l’hôpital de New Westminster, dans la banlieue Vancouvéroise.

IMG_4306.jpg

L’héritage de Terry Fox est énorme en ce qui concerne la lutte contre le cancer – son marathon à lui seul a levé 23 millions de dollars – et continue de nos jours avec notamment la “Course Terry Fox”, organisée annuellement dans de nombreux pays… mais pas en France, apparemment, ce qui explique pourquoi je ne connaissais pas du tout le monsieur (et puis c’est pas ma faute s’ils ne parlent pas de lui dans Spider-Man ou Call of Duty, mince).

Au Canada, c’est un véritable héros national. Il vous suffira d’aller faire un tour sur sa page Wikipédia (en Français par ici) pour vous rendre compte que c’est probablement le gars le plus respecté du pays.

Bref, à moins de vouloir passer pour un gros barbare débile, vous n’aurez maintenant plus à demander: “c’est qui ces quadruplés unijambistes qui se courent après?” en pointant du doigt le mémorial. Parce que je vous assure, ça la fout mal en société.