14 juin 2011

Allez les bleus

En ce moment à Vancouver, c’est le bordel. C’est le bordel depuis plus d’une semaine, et ça restera le bordel jusqu’à demain soir. Tenez, pour vous montrer à quel point c’est le bordel, voilà la photo d’un policier dans la rue:

IMG_3056.jpg

UN POLICIER DANS LA RUE. OUAIS. A VANCOUVER. Quand je vous disais que c’était le bordel.

Ce qui se passe, c’est que les Canucks de Vancouver sont en finale de la très convoitée Coupe Stanley de hockey sur glace. Ils affrontent les Bruins de Boston, et représentent donc une chance pour le Canada d’être champion pour la première fois depuis 1993 et la victoire des Canadiens de Montréal. Oui oui, le nom de l’équipe montréalaise c’est bien les « Canadiens« , hein, c’est pas juste moi qui dit ça comme ça. Et puisque « Canuck » est lui-même un autre terme pour « Canadien », vous pouvez constater qu’il y a un manque d’imagination flagrant pour les noms d’équipes de hockey.

IMG_3066.jpg

La dernière fois que l’équipe vancouvéroise est allée en finale était en 1994, où elle avait perdu au 7ème match de la série. Les fans étaient tellement énervés — et bourrés à la bière bon marché — que des émeutes ont suivi, faisant de nombreux dégâts en centre-ville. C’est une des rares fois où on a pu voir des vancouvérois foutre le bordel. C’est beau. Ca me rappelle ma France natale.

IMG_3062.jpg

C’est quoi cette histoire de 7ème match de la série au fait? Ah oui, je vous ai pas dit (enfin si je l’ai dit y’a longtemps mais bon, je peux re-expliquer rapidement).

Le hockey, c’est pas un sport de tarlouze comme le foot. Pour la Coupe Stanley, les playoffs consistent en plusieurs séries de “best-of-seven”, où 2 équipes s’affrontent jusqu’à ce que l’une d’entre elles gagne 4 fois (soit un maximum de 7 matches). Comme ça on est bien sûr de qui a la meilleure équipe (ou pas). Les équipes sont d’abord divisées en 2 conférences (“ouest” et “est”, basées sur la répartition géographique des villes), et dans chaque conférence on assiste à des quarts de finales, des demi-finales, et une finale. Les vainqueurs de chaque conférence s’affrontent ensuite lors de la finale ultime de la mort qui tue de la Coupe Stanley, qui est donc ce qui se passe en ce moment. Et c’est particulièrement tendu puisque les 2 équipes ont chacun 3 victoires à leur actif, et le 7ème et dernier match se déroule demain soir.

IMG_3064.jpg

Inutile de vous dire qu’avec autant de matches à la suite, l’esprit compétitif est poussé à l’extrême chez les fans, et les propriétaires de bars, pubs, et autres lieux propices pour suivre l’évènement en consommant moultes boissons alcholisées se frottent les mains. Les divers sponsors aussi se frottent les mains, puisque ça fait potentiellement 7 fois plus de revenus que pour un sport qui se joue en un seul match. Tellement, en fait, qu’on entend des théories comme quoi les jeux sont truqués pour pousser à un maximum de matches dans la série… mais si on regarde l’historique des finales depuis les années 1930, c’est assez dur d’y voir une quelconque tendance.

IMG_3069.jpg

Enfin bref, tout ça pour dire que la ville a installé plusieurs écrans géants en centre-ville pour permettre aux fans de suivre les exploits de leur équipe. Habillés en bleu, ils sont là, les yeux tout pleins d’espoir et le croupion tout serré.

IMG_3052.jpg

Même notre célèbre Véronique est là avec son petit maillot de Ryan Kesler (on me fait dire qu’il est trop super mignon, mais moi j’en sais rien).

IMG_3050.jpg

Après chaque victoire, c’est la fiesta dans les rues. Sûr, il reste plein des déchets par terre, mais c’est pas grave, c’est la fête.

IMG_3073.jpg

Tout le monde va se réunir sur Granville Street et passer des heures à gueuler « We Want The Cup! » en se tapant dans la main.

IMG_3104.jpg

Points bonus si vous avez un pancarte rigolote.

IMG_3097.jpg

IMG_3106.jpg

Et je plaisante pas, hein. Non seulement y’a vraiment TOUT LE MONDE, mais en plus ça dure VRAIMENT DES HEURES. Tenez, par exemple, j’ai pris une vidéo hyper chiante et hyper longue de toute cette joyeuse foule alors que je remontais Granville Street sur une demi-douzaine de pâtés de maison. Il est 10 heures du soir et le match est terminé depuis au moins 2 heures. C’est pas super passionnant, mais ça vous donne une idée de l’ambiance et du nombre de gens.

Le point positif, c’est qu’il y a plein de jolies filles en petits t-shirts bleus moulants et shorts courts ou jeans serrés. Et elles sont toutes à fond dans le truc (limite plus que leur mec), et elles vous font des high-five en criant “wooooh yeaaaah!” et en remuant du cul.

Du coup, maintenant, moi, le hockey, c’est mon dada.

  • Pour l’après septième match, vous fûtes malheureusement prophétique ….

  • chantal.chabant

    t’a pas honte de looker les filles alors que tu es père de famille et bientôt père de famille deux fois ?????

  • justement, si je reluque pas les filles, les gens ne croient pas que je suis reellement francais!