2 mars 2011

Les pates carbo du caribou

On vous l’a déjà rabaché plusieurs fois mais l’un des sujets de conversation principaux entre un Français métropolitain et un Français expatrié est celui de la bouffe. Un l’instar d’un oncle inquiet pour votre santé, le Français métropolitain va vous demander, les mains tremblantes, si au Canada on peut trouver du fromage qui pue ou du vin qui pique ou du foie gras ou des croissants ou je sais quoi. Et la réponse sera invariablement: “oui, on en trouve, c’est juste que ça peut coûter parfois cher”.

Par contre, personne ne nous demande si on trouve du lait UHT. Parce que ça, y’en a pas. Et y’a d’autres trucs auxquels on ne pense pas du tout…

Tenez, par exemple, vous connaissez probablement tous la recette des “pâtes carbo” que Jean-Kevin nous détaille de manière brillante sur son site (ce qui lui vaut d’ailleurs un procès, puis des explications forcées). Pour résumer, vous mettez des pâtes à cuire 10 minutes, vous faites revenir des petits lardons Herta dans une poëlle, et vous rajoutez des oeufs et de la crème fraiche. Vous avez probablement tous fait ça dans votre chambre d’étudiant de 18m2 quand vous étiez jeune (par contre vous avez peut-être pas tous chopé des meufs comme Jean-Kevin, mais c’est pas grave).

Mais au Canada? Horreur, malheur! Impossible de suivre la recette! (comment font les étudiants pour choper des meufs? Mystère!)

IMG_2429.jpg

D’abord, on ne trouve pas de crème fraîche comme en France. On a plusieurs variantes d’un truc qui s’appelle “sour cream” (ou “crème sûre” en québecois) qui est plus légère que notre crème frâiche normale (14% de matières grasses? non mais franchement?). C’est de la crème fraiche légère, quoi. Le genre de truc que j’essaie d’éviter d’habitude parce que les trucs légers, c’est pas bon pour mon cholestérol. Ils ont aussi quelques rares trucs nommés “crème fraîche” avec un taux de matières grasses décent, mais la texture est toujours un peu différente… mais c’est pas grave, on s’y fait rapidement.

L’autre grand drame, c’est qu’il n’y a pas de petits lardons Herta. Y’a pas de petits lardons tout court, d’ailleurs. Les lardons, il faut se les faire à la main, avec sa planche à découper et tout.

IMG_2167.jpg

C’est pas plus mal, remarquez, puisque ça nous pousse à faire des pâtes carbo correctement, avec la pancetta et tout le bousin (ça, y’a aucun problème pour trouver de la pancetta à Vancouver, y’en a dans toutes les grandes surfaces au rayon boucherie). Par contre, entre les lardons Herta et la pancetta, y’a comme une légère différence de goût (genre les lardons Herta ils ont pas de goût, alors que la pancetta oui, vous voyez?). Du coup, ça peut faire un choc la première fois. Si vous êtes un peu sensible du palais, je recommande de mélanger la pancetta avec du canadian bacon, bien moins fort. Visuellement, vous verrez à peine la différence – tous les lardons se ressemblent plus ou moins – mais le plat final sera plus doux.

Et voilà comment on fait des pâtes carbo au Canada! Fascinant, non?

  • J’avoue que la crème fraîche fait défaut… mais pour les carbos, je trouve que la crème à fouetter (whipping cream) est au final mieux adaptée (plus liquide, donc les pâtes collent moins) et a pratiquement le même goût! À essayer! 🙂

  • Fab

    lait UHT

  • Fab
  • Elise

    C’est tellement vrai. Je viens de découvrir votre blog et je trouve qu’il est vraiment intéressant. Je ne suis à Vancouver que depuis 2 mois et grâce à vous, je sais quelles sont les choses sympa à faire ici. Merci beaucoup =D

  • laure

    Merci Elise et bienvenue !

  • Pingback: Une vidéo vaut mieux que 10 articles « Complètement à l'ouest()