16 février 2011

Gastown c’est super trop top cool tendance

La scène de la restauration vancouveroise a vu pas mal de hauts et de bas depuis quelques années. La venue de grands chefs New-Yorkais, la crise, les jeux olympiques, l’évolution de la cuisine populaire… on a vu pas mal de restaurants haut-de-gamme se chercher de nouveaux clients, parfois en ouvrant certains jours de semaine pour le repas de midi, parfois en ré-ouvrant avec nouveaux noms, nouveaux menus, ou nouveaux concepts. Les gens font plus attention a leur budget qu’avant, et les établissements cherchent donc d’autant plus à fidéliser ceux qui viennent à leur table via moultes stratagèmes, de la présence sur Twitter ou Foursquare, à la présentation familiale et décontractée, en passant par des plats qui rivalisent en raffinement, authenticité ou rapport qualité/prix. Et pour faire des économies, les restaurateurs ouvrent de plus en plus de petits établissements à Gastown, le quartier "historique" super tendance de Vancouver qui repousse lentement mais surement la frontière du Downtown Eastside, le quartier des SDFs et des drogués.

IMG_7349.jpg

Gastown, c’est un quartier fabuleux. Si vous y sortez pour la soirée, vous pourrez tour a tour:

  • Rencontrer quelqu’un qui sent mauvais et veut vous vendre du crack.
  • Traverser le tournage d’une série TV ou d’un film censé se dérouler à Seattle ou San-Francisco.
  • Croiser des top-modèles en talon aiguille qui se rendent dans une boite de nuit trendy, et probablement pour un évènement VIP-only.
  • Vous faire arrêter par un policier qui vous dit de faire le tour du bloc parce qu’une bagarre entre SDFs a dégénérée et y’a le SAMU qui doit arriver.

Mais bon, bref, je voulais vous parler des restaurants de Gastown, moi. Parce que si vous voulez en ouvrir un trop méga cool d’où que tout le monde veut y venir parce qu’on y a vu Tom Cruise la semaine dernière, j’ai quelques conseils.

IMG_7631.jpg

D’abord, il faut qu’on puisse voir les mecs qui font la bouffe. Il faut que ca ait l’air d’un pote qui te fait ton sandwich, tu vois (ca te dérange pas que je te tutoie, au fait, hein?). Pas d’uniforme, évidemment — ça fait plus authentique, ça fait européen. Points bonus si le cuistot porte un béret ou autre type de couvre-chef qui fait classe mais populaire. Et authentique. Ah oui et le tablier, il faut qu’il soit propre, mais pas trop: à mi chemin entre "pas de chichis entre amis, on peut se refiler nos rhumes" et "attention y’a peut-être un inspecteur de l’hygiène qui va venir donc faut pas déconner non plus".

IMG_6162.jpg

Ensuite, il faut que les menus soient écrits à la craie sur des tableaux noirs. Les menus a la craie, ça fait authentique, ça fait européen. Ca fait genre on change le menu tout le temps parce que bon, c’est un peu tu viens chez nous alors tu manges ce qu’on a fait aujourd’hui. Points bonus si tu mets des noms de fromages ou de vins super obscurs.

IMG_7638.jpg

La déco doit être barebones, genre (tu vois ce que je veux dire?). Déjà, tu ouvres ton resto dans un vieux bâtiment parce que ça fait authentique (et européen), alors il faut qu’on voie les poutres en bois et les canalisations et tout ça (tu peux en rajouter exprès si y’en a pas, on en trouve à Ikea). Pour augmenter le rendement du resto tu mets des super petites tables avec des petites chaises pas confortables du tout, et tu en entasses autant que possible dans les 30m2 que t’as. T’inquiètes pas, les gens vont pas râler, ils vont trouver que ça fait plus européen, donc c’est bon. Points bonus si en fait t’as juste une seule grande table et tout le monde bouffe ensemble dessus. Ca fait genre "cantine". C’est familial et authentique. Voire même: européen.

IMG_6160.jpg

Oublie pas aussi de décorer avec plein de merdes que t’as trouvées à la décharge. Rajoute de la bouffe par-ci par-là, genre tu entreposes tes vieux fromages et tes saucissons à côté des veilles machines que ta grand-mère utilise plus parce qu’elle s’est acheté un iPad à Noël. Je t’assure, ca va donner un côté… euh… comment dire… plus authentique? Ou plus européen? Enfin ca va plaire aux gens, crois-moi.

IMG_6164.jpg

Oublie pas aussi de te la péter avec un étalage de bouteilles de vin. Y’a rien qui fasse plus européen qu’un étalage de bouteilles de vin.

IMG_7636.jpg

Enfin, il faut pas oublier de faire attention aux plats. Ah ben oui parce qu’il faut aussi que ca ait l’air auth… ouais, voila, t’as compris. Donc par exemple si tu récupères plein de fourchettes et couteaux d’occase qui vont pas ensemble, c’est d’autant mieux, ça fait familial. Et puis prends des plats avec de la fonte et de la céramique et du bois et tout. Points bonus si tes plats ont des formes totalement pas fonctionnelles ou ergonomiques, mais O-RI-GI-NALES. Les gens vont se foutre de la bouffe sur le pantalon, mais au moins quand le plat arrive ils font “Ouah, ça c’est une assiette originale! Attends, je prends une photo avec Hipstamatic!”. C’est la première impression qui compte. Et oublie  pas qu’on est trop super à l’opposé de ces grosses chaines de restos corporatistes de merde avec leurs mugs qui se ressemblent tous avec le logo de la boite dessus. On est comme des anarchistes de la cuisine fusion, tu vois, mais avec plus de classe, genre jeans moulants, iPhone 4, et une carte de membre Greenpeace.

Bref, voilà j’espère que ça vous aidera à ouvrir votre resto tendance à Gastown. J’ai pas trop varié les photos (vous y voyez principalement du Meat & Bread et du Salt Tasting Room), mais j’aurais pu vous photographier du Café Medina, du Brioche, du Alibi Room, ou n’importe quel autre resto rapide dans un rayon de 5 blocs et ça aurait été pareil. Tenez, jusqu’à récemment on avait même un resto nommé “So.Cial at Le Magasin” — ça vaut son pesant de prosciutto, non?