22 mai 2010

Nettoyage de printemps

Vous vous rappellez peut-être qu’on a récemment eu à Vancouver des célébrations sportives nécessitant moultes installations urbaines. Parmi ces installations, le chaudron magique… euh, olympique avait eu sa place à côté du nouveau Centre de Conventions.

Chaudron olympique

Je m’aperçois d’ailleurs que j’avais oublié de vous raconter à quel point ils sont pas très malin-malin les organisateurs à Vancouver. Enfin si, je vous l’avais déjà dit, mais j’ai pas parlé de la grande aventure du chaudron à touristes… parce que voyez-vous, lors des premiers jours des J.Os, si vous alliez prendre une photo de la flamme, ça donnait ça:

La super flamme touristique

C’est pas grandiose, vous avouerez. Parce que non, apparemment, les organisateurs ne se s’étaient pas spécialement douté que les gens voudraient venir se prendre en photo devant la flamme. Donc ils ont foutu un gros grillage et quelques containers moches autour. Après quelques jours de mauvaise presse et un brainstorming probablement épique, ils ont décidé de libérer un peu la vue et de faire une trouée dans le grillage histoire que les touristes puissent prendre des photos non-obstruées (voir ci-dessous).

Le grillage olympique

Le problème c’est que le trou dans le grillage était à peu près à hauteur de tête pour un américain moyen nourri aux hormones. Les pauvres petites adolescentes japonaises nourries aux algues (et n’importe qui faisant moins de 1m75), par contre, se tapaient toujours le grillage flou sur leurs photos… donc après encore quelques jours de mauvaise presse et un dernier brainstorming où le mot d’ordre devait être “bon les gars, sérieux, faut arrêter les conneries, là”, ils ont remplacé le grillage par un mur en plexiglass, et ouvert au public une plate-forme élevée (qui était là depuis le début) permattant aux touristes d’avoir une autre vue dégagée en plongée sur le chaudron.

Aaaah là là, ils sont pas très fins ces canadiens.

Enfin bref, qu’ont-ils fait du chaudron depuis la fin des jeux? Parce que bon, okay, de nuit avec la flamme dessus, ça passe, mais sinon, c’est pas super beau comme truc… eh bien je vous le donne en mille: ils le gardent! Ils veulent le réallumer de temps en temps, pour les grandes occasions. Le réaménagement de la place est en cours, et vous pouvez voir sur la deuxième photo ci-dessous ce à quoi ça devrait ressembler quand ça sera fini.

Vestige olympique

L'esprit de la flamme

Ah, et puis ils ont aussi mis une autre oeuvre d’art juste à côté pour faire passer le temps. Ca s’appelle “orque digital”, par Douglas Coupland, un artiste local surtout connu pour ses romans “Generation X” et “JPod”. Je suppose que si on aime les Legos

Orc digital

  • J.Kab

    Super bien fait, en tout cas en photo ça marche.