4 septembre 2009

La ligne du Canada

Canada Line

Parmi les nombreux aménagements que nous amènent les iminents Jeux Olympiques d’Hiver on trouve Canada Line, une nouvelle ligne de métro qui relie le centre-ville de Vancouver à l’aéroport et à Richmond, en banlieue sud. Elle vient d’ouvrir mi-Août donc ça sent encore le neuf! Et pour une raison qui me dépasse, le premier jour, il y avait des files d’attente pour monter dans les rames! A croire qu’il y a rien de bien plus intéressant à faire en été…

Tout comme les deux autres lignes, les rames sont climatisées, automatiques et sans chauffeurs, et on peut facilement essayer de se suicider en sautant sur les voies depuis le quai (par contre le train arrive relativement lentement donc je ne garantis pas le succès de l’opération). Il y a quelques nouveautés, par contre: des indications en temps réel du traffic dans les stations, des rames conçues pour des voyageurs encombrés de nombreux baggages, une couverture réseau téléphonique sur l’intégralité de la ligne pour que les hommes d’affaires importants et les adolescentes énervantes puissent rester en communication avec leurs potes, et des aménagements pour les vélos à la fois dans les stations et dans les rames.

Si personellement je suis bien content de l’arrivée de cette nouvelle ligne, avec quelques stations qui me serviront bien, vous pouvez bien vous douter que sa construction ne s’est pas déroulée sans protestations…

Déjà, n’importe quel projet relatif de près ou de loin aux J.O. va attirer moultes détracteurs, et le discours d’origine du conseil municipal (“non non non, on vous assure, ça n’a rien à voir avec les jeux”) n’a sans doute pas arrangé les choses. C’est que TransLink, la compagnie de transports publics locale, avait dans ses plans deux autres extensions, la Evergreen Line (pour desservir le “TriCity Area” en banlieue est, maintenant prévue pour 2014), et une continuation de la Millenium Line le long de Broadway jusqu’à UBC (prévue d’ici 2020). Ces De nombreuses personnes pensent qu’il aurait été nettement plus productif de construire l’une de ces 2 lignes en premier, mais que la ligne en direction de l’aéroport a été mise en avant dans l’espoir de faire plaisir aux touristes pendant la période des jeux. D’autres pensent que des investissements dans le réseau de bus serait plus bénéfique. Certains ont accusé TransLink d’avoir manipulé les projections d’usagers pour justifier la construction de la ligne, ou d’avoir mis en place des partenariats louches entre fonds publics et privés.

Le segment de ligne le long de Cambie Street a été l’un des plus critiqués. Pendant la durée des travaux, les plaintes de la part des habitants et des commerçants ont été nombreuses. Des boutiques et restaurants ont mis la clé sous la porte en accusant les chantiers de construction d’avoir tari leur clientèle, et ce malgré des campagnes marketing menées par TransLink pour pousser les gens à soutenir leur quartier. Divers procès ont été lancés, quelques-uns s’achevant avec une victoire de la part des commerçants, et des larges sommes d’argent versées.

Et évidemment, les dépassements de coûts et l’impact de la ligne de métro sur les taxes locales ou les valeurs immobilières garantissent que la Canada Line sera le bouc émissaire de bien des maux, à tort ou a raison, pendant quelques années. Si j’ai le temps et le courage, je vous parlerai d’ailleurs de l’autre bonne source de critiques, à savoir le Village Olympique, qui déchaine d’ailleurs encore plus les passions.

En tous cas, moi je m’en fous, maintenant je peux aller chez Best Buy et Canadian Tire en métro et ça c’est cool.

MàJ: notez que la branche du métro qui va à l’aéroport écopera d’une surtaxe à partir, normalement, de Janvier prochain. L’augmentation tarifaire devrait permettre à la fois à TransLink de rembourser ses dettes plus rapidement, mais aussi de calmer les autres compagnies de transports (taxis, navettes, etc.) qui ne voient pas toute cette affaire d’un très bon oeil.