11 août 2009

Le jeu des différences pas importantes: divers trucs médicaux

Pour continuer sur le sujet médical, voici quelques différences pas importantes. Enfin en fait, y’en a dans le tas qui sont super importantes sur le fond, mais bon.

La première différence, j’en avais parlé dans les commentaires mais comme tout le monde ne les lit pas, autant la remettre ici. Elle concerne les bureaux des médecins qui, ici, ressemblent vraiment à des petites cliniques, avec plusieurs pièces relativement identiques et avant tout fonctionnelles avec un lit, du matériel médical, parfois un terminal informatique, etc. En France, par contre, et plus particulièrement dans les grandes villes, les bureaux des médecins sont dans des immeubles d’habitation, et limite sur le meme palier que des appartements "normaux". La visite médicale se déroule dans le bureau même du medecin, avec sa bibliotheque, ses photos de famille, sa veste sur le porte manteau, etc. Du coup, j’ai entendu plusieurs personnes originaires d’Amérique du Nord et ayant vecu un peu en France dire qu’elles avaient été un peu étonnées lors de leur première visite chez le docteur: elles avaient l’impression d’aller “directement chez quelqu’un”, comme si le médecin opérait depuis son salon… elles se demandaient si c’était un vrai médecin ou une opération clandestine!

La deuxième difference concerne les médicaments que vous recevez à la pharmacie. Ici, on vous donne exactement ce dont vous avez besoin. Si votre médecin vous a prescrit 42 gélules rouges et 3 gélules bleues, c’est ce qu’on vous donnera. Pas plus, pas moins. Et tout ça vient dans des petites boites en plastique avec votre nom et quelques informations supplémentaires écrites dessus (vous avez sûrement vu ce genre de truc dans les films). C’est assez important car ça élimine, ou mitige énormément, les problèmes de gâchis et d’auto-médication que l’on a en France. Je suppose aussi que ça augmente les frais d’opération des pharmacies. En pratique, et c’est ce qui vous intéresse, ça fait surtout que vous devez patienter 5 minutes de plus avant d’avoir vos médicaments!

Maintenant, vous allez me dire que les problèmes en France viennent de l’apparente gratuité des soins médicaux et des médicaments, mais ici non plus on ne paie pas grand chose directement. La BC Care Card (en British Columbia) agit comme la Carte Vitale Française en ce qui concerne les paiements à l’intention des médecins et spécialistes (pas de participation forfaitaire de 1 euro!) ainsi qu’à l’hôpital (urgences, etc). A la pharmacie, elle vous paie une portion de vos médicaments si vous êtes éligibles pour le plan PharmaCare, mais la plupart du temps vous sortirez plutôt la carte de votre mutuelle parce que vous êtes un trop gros riche capitaliste pour être éligible pour quoique ce soit.

Les gens ici ont tendance à être plus regardants sur leurs dépenses médicales car la part remboursée automatiquement par le gouvernement est plus basse qu’en France – la majorité des soins est remboursée par la mutuelle que votre employeur vous fournit, et complétée éventuellement par l’employeur de votre conjoint. En fait, la couverture médicale est l’une des principales préoccupations lors des négociations d’embauche. Il y a aussi des différences entre provinces – par exemple, le Québec a de meilleurs soins médicaux que les autres provinces pour certaines situations, mais bon, on va pas rentrer dans les détails non plus.

Et voilà, vous pouvez maintenant aller poster vos félicitations chez Elodie et Sylvain, qui sont également en train de tester le système de santé Canadien en long et en large.