19 avril 2009

Le jeu des différences pas importantes: encore du vocabulaire

On avait déjà il y a quelques temps parlé de 2 termes anglo-saxons inexistants en français et qui, à mon avis, reflettent bien les différences de mentalité. Aujourd’hui, on va parler de 2 autres termes qui montrent comment il est facile de rajouter des nouveaux mots à la langue anglaise.

Papercut, ou paper cut (1 ou 2 mots), littéralement “coupure de papier”, veut bien dire ce que vous croyez que ça veut dire, à savoir une coupure causée par une feuille de papier. Ca fait mal, on aime pas quand ça nous arrive, mais au moins en anglais on peut s’écrier “Aargh! Papercut!” pour communiquer à son entourage la facheuse situation dans laquelle on se trouve.

Pour vous amuser 2 minutes, voilà un court métrage d’animation de l’école de cinéma de Vancouver sur le sujet.

Brainfreeze, littéralement “gel de cerveau”, désigne une autre désagréable sensation: le froid intense qui vous prend le devant du crâne lorsque vous buvez un milkshake ou mangez une glace un peu trop vite. Si vous voulez une explication scientifique du phénomène, pas de panique, Wikipedia est là pour vous sauver comme d’habitude. Pour une illustration, voilà un clip issu de Scrubs:

Voilà, maintenant vous pourrez crier “brainfreeze!” aussi pour expliquer rapidement ce qui vous arrive aux gens autour de vous… non pas qu’ils pouront y faire quelque chose, hein, mais bon, c’est toujours ça.