18 janvier 2009

Tout foutu en l’air

Pendant notre hiatus blogguesque des fêtes de fin d’année, il s’est passé un truc affreux à Vancouver. Si vous suivez nos confrères, vous n’avez pas pu rater l’évènement vu le nombre d’articles sur le sujet.

Donc ouais, il a neigé comme jamais depuis 1964, avec pratiquement 90cm de “marde blanche” tombée en ville pendant le mois de décembre. C’est les pauvres palmiers de English Bay qui ont du se demander ce qui leur arrivait…

Palmier sous la neige

Pourquoi est-ce affreux, me demandez-vous?

Certains vous diront que la neige ça fait chier, ça veut dire qu’il fait froid et qu’on va avoir les pieds mouillés. D’autres vous diront que la neige c’est de la merde, ça bloque les bus et ça vous empêche de sortir la voiture. Et enfin, y’a ceux qui sont énervés parce qu’ils doivent déneiger devant chez eux, et tout ce qu’ils ont c’est la pelle de plage en plastique de leur gamin. Sans compter les divers canadiens qui nous disent qu’ils ont quitté l’Ontario ou le Québec pour échapper à ce genre de truc.

Raquettes dans la rue

Moi j’aime bien la neige. Ca craque sous les pieds, ça rend la ville toute blanche, ça permet de faire des batailles de boules de neige, et ça augmente sévèrement le plaisir de prendre un chocolat chaud quand on rentre chez soi. C’est juste super moche ensuite quand ça fond, mais c’est pas grave.

Alors pourquoi je trouve que c’est affreux?

Eh bien parce qu’après avoir passé 2 ans à essayer d’éduquer les français sur la météo de l’ouest canadien, si tout le monde se met à poster des photos où on voit 40cm de neige à Vancouver, on est bons pour tout recommencer.

Va chercher la pelle chérie

Alors voilà, super, merci tout le monde. Vous pouviez pas garder vos photos pour vous, ou faire croire que vous étiez à Toronto pour les fêtes? Hein? Eh beh non. Allez hop, c’est la fête du slip, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres, tout le monde poste ses photos pleines de neige. Tenez, vous voyez, moi, j’ai même mis les miennes en noir & blanc comme ça c’est encore plus marquant. Tant qu’à faire, pendant qu’on y est.

Kiosques à journaux

Moi maintenant, c’est bien simple, je laisse tomber. Oui, il fait -40°C à Vancouver l’hiver. Oui, on a régulièrement 1m50 de neige. Oui on va au boulot en traîneau, mais pour l’hiver prochain on compte investir dans une moto-neige. Chérie, remets une bûche sur le feu, y’a les ours qui s’approchent de la bouffe.

Bon, bref, vous trouverez quelques autres photos dans l’album “Vancouver sous la neige”, sur Flickr. Je vous laisse aussi lire les articles des autres blogs que j’ai mentionés au début, et qui décrivent comment Vancouver est trop bien préparée pour gérer la neige, entre la politique municipale du “pas la peine de déblayer, attendons plutôt que ça fonde” et les comportements routiers genre “si j’accélère à fond, je peux sûrement monter cette pente”.

White False Creek

Bonne année à tout le monde, au fait!

  • Manue

    Bonne annee a vous aussi. Super article comme d’hab’ et tres drole. J’adore la photo sur English bay vraiment superbe. Keep the good work! 🙂

  • stephanie

    mdr.
    Tres belles photos d’ailleurs.
    et tu marques un point.. je me suis soudain rappelee avoir crie a tue tete la veille d emon depart : Mais nonn euuuh, c’est un climat TEMPERE, oceanique, mais pas glaciaire ! Tout a refaire…

    Mais c’etait beau, j’aurais aime etre la pour voir ca quand meme…

  • Informatix

    Ah ah je le savais bien ! Enfin les preuves !

  • Pingback: Compte à rebours: le chaudron communautaire « Complètement à l'ouest()

  • Pingback: Et hop c’est reparti « Complètement à l'ouest()