30 octobre 2008

La parade des âmes perdues

Ca y est, Halloween est de retour, avec ses moultes décorations, festivités, et, euh, articles de blogs. Parce que mine de rien, plusieurs de mes compatriotes bloggueuses on déjà posté sur le sujet. Et comme elles sont françaises, elles râlent! Habitant toutes deux dans Kitsilano, elles se plaignent (une semaine à l’avance) de ne pas y voir beaucoup de maisons décorées… eh bien mesdames, c’est du côté de Commercial Drive qu’il faut aller!

La grande faucheuse

Petite remarque sur les photos de cet article: il faisait super sombre, il se passait plein de trucs, il y avait plein de gens dans tous les sens… mon appareil photo était complètement peaumé, le flash à la ramasse, l’auto-focus dans les choux… désolé pour les flous « artistiques » et le bruit sur les images, donc, sans compter les trucs géniaux que je n’ai pas pu prendre en photo et que vous ne verrez pas. C’est le signe qu’il me faut un appareil tout neuf, tenez. Ca tombe bien, c’est Noël bientôt, et avec le contexte économique y’en a sûrement un parmi vous qui a 5000$ et qui ne sait pas quoi en faire…

Commercial Drive, c’est à la fois une rue et un quartier qui se trouve autour, situés à l’est de Vancouver. Pour faire vite (on essaiera de vous reparler de ce quartier une autre fois), c’est un lieu qui était appellé à une époque « Little Italy » (« Petite Italie« ), rapport à la forte concentration d’immigrés italiens dans les années 50. Rajoutez au fil des décennies suivantes une couche d’activisme lesbien, de revendications pro-marijuana, et plusieurs vagues d’immigration sud-américaines et européennes, et vous avez un quartier très vivant, sorte d’alternative populaire à Kitsilano.

Homme à cornes

Chaque année, le quartier organise la « Parade of Lost Souls » (« Parade des âmes perdues« ), un peu avant Halloween. C’est plus un gros bordel qu’une parade, soit dit en passant, mais je suppose que ça respecte plus l’esprit du quartier comme ça. Aussi, ne croyez pas qu’il s’agit là d’une célébration qui s’inscrit dans « Halloween la fête commerciale ». C’est plutôt un évènement relatif aux vieilles fêtes païennes, dont le but est de « célébrer la vie et honorer les morts » (le crédo de la soirée).

Homme... quelque chose

Pour l’occasion, plusieurs quartiers de maison sont bloqués à la circulation, et plein de gens s’entassent autour de Grandview Park. On trouve des déguisement en tous genre, certains étant assez élaborés, comme par exemple cet homme marionnette:

L'homme marionnette

Il y a aussi des petits rigolos qui ont décidé de faire honneur au truc le plus mort de chez mort en ce moment:

Le Dow Jones, complètement moribon

Plusieurs groupes de musique aux déguisements et styles variés défilent dans les rues temporairement piétonnes, suivis par un cortège de créatures en tous genres éclairés à la torche. Ca me fait beaucoup penser à ce que j’imagine être les fêtes des morts en Louisiane, voire même en amérique du sud. Sauf qu’il fait probablement beaucoup plus froid ici.

Musique à la torche

Il suffit donc de sauter de groupe en groupe, chacun défilant un peu où il veut et dans n’importe quel ordre. La plupart de ces groupes sont également accompagnés de grosses marionettes bizarres:

Grosse marionette

Tout ça a sûrement une signification profonde – l’anthropomorphisation d’un concept philosophique quelconque – mais pour moi c’est juste une grosse marionette qui fout les boules.

Mais revenons à nous moutons: les maisons décorées. Parce que là, pour la parade, les gens du quartier ils sont à fond. Le minimum vital, c’est les décorations sur les fenêtres. Ca va de la maison avec des yeux (dont l’un est en photo ci-dessous) à la maison où on voit des ombres chinoises inquiétantes s’animer sur les fenêtres.

L'oeil de la maison

Le niveau d’au-dessus, c’est les animations sur les balcons. Vous entendez soudainement un rire strident et sadique sur votre gauche? C’est normal, c’est juste quelques sorcières qui menacent de s’envoler sur leurs balais du 2ème étage d’une maison avoisinante. Vous avez aussi ce gars, ci-dessous, qui, si j’ai tout bien compris, est une sorte de Zorro qui tue des enfants avec son épée. Ou un truc dans le genre.

Méchant Zorro

Ensuite viennent les démonstrations passives, comme par exemple cette sorte de famille gothique, installée sur un porche de maison avec bougies et squelettes. Je crois qu’ils étaient en habits des années 20, mais je suis pas sûr.

Famille gothique

Dans la catégorie des démonstrations actives, vous avez ces deux gamins avec des masques blancs qui dansaient au ralenti, sans rien dire, devant chez eux.

La danse des fantômes

Et alors le top du top, c’est la démonstration interactive à thème. De ce qu’on a vu, la palme revient à « Madame Butterfly« . Sa maison est décorée avec moultes plantes, fleurs, draperies et bougies, et la musique de l’opéra de Puccini passe en fond. La madame, déguisée comme vous pouvez le voir sur la photo suivante, marche lentement de gauche à droite sur son porche, se cachant le visage avec un évantail en forme de papillon. Puis, elle prend le récéptacle que vous voyez également sur la photo, et s’approche lentement et gracieusement de son audience, située quelques marches plus bas. Le réceptacle contient bonbons et friandises qu’elle propose aux enfants qui la fixent bouche ouverte et yeux écarquillés. Puis, elle remonte et disparait derrière un rideau.

Madame Butterfly

J’ai été vraiment épaté par tous les costumes, décorations et animations que j’ai vues. Il y avait un mec dans un véhicule araignée (trop génial d’avoir pu voir ça en vrai!), des monstres sortant de murs qui essaient de vous manger, des démonstrations pyrotechniques (principalement des jongleurs de feu), des crottes de chien par terre… plein de trucs super et inhabituels, quoi! Et le jour où vous voyez des flics forcer la Grande Faucheuse à vider sa canette de bière dans un caniveau, vous m’appellez, parce que ce coup-ci j’ai pas eu le temps de prendre la photo.

Monstre poilu

Il y avait aussi diverses références de pop-culture, entre des costumes inspirés par le Muppet Show et un chariot de victimes de la peste directement sorti des Monty Pythons (« Bring out yer dead!« ).

V for Vendetta

C’est sans aucun doute la meilleure festivité d’Halloween à laquelle j’ai assisté, et j’ai hâte d’y retourner l’année prochaine!

Vous pouvez aller voir tout un tas d’autres photos prises par d’autres gens sur Flickr.