1 septembre 2008

La cour de la nourriture

En tant que français, on le sait bien, un repas est un évènement hautement social. Le problème, c’est qu’avant de choisir où aller manger, il faut que tout le monde se mette d’accord sur le type de nourriture… et là, c’est le drame. Surtout quand on est sur la côte ouest où les végétariens sont légion.

Le food court vient au secours des groupes en détresse, à condition de bien vouloir sacrifier un peu sur la qualité de la nourriture.

Food Court

Un food court, c’est un endroit où tout un tas de services de restauration rapide sont regroupés autour d’une « cour » où les gens peuvent manger ensemble, indépendamment du comptoir où ils ont acheté leur déjeuner…

Mais laissez-moi tout d’abord faire une petite digression sur la restauration rapide, ou fast food, en amérique du nord.

Le problème du terme « fast food » est qu’il a non seulement une connotation extrêmement péjorative en France, mais est en plus bien souvent synonyme avec hamburgers, voire même carrément McDonald’s. Certains associent à ce terme tous les bons vieux débats sur la « malbouffe », l’invasion du mode vie américain, et les gros moustachus qui démontent des bâtiments avec leurs potes.

A la base, le fast food est simplement un restaurant dans lequel vous allez commander votre repas au comptoir, contrairement à s’assoir à une table et attendre qu’un serveur daigne venir s’occuper de vous. Une autre propriété courante est la possibilité de prendre votre nourriture à emporter, plutôt que de la manger sur place.

Enfin, étant donné le nom, il est bien évident que le fast food est censé vous délivrer de la nourriture rapidement, ce qui exclut toute cuisine nécessitant plus de 10 minutes de cuisson. Cela ne veut pas dire, par contre, que la nourriture est forcément préparée à l’avance et vous est servie réchauffée (comme c’est souvent le cas chez Mc Do ou Quick). Cela veut juste dire qu’il faut que le plat soit prêt rapidement. Certaines chaînes comme Fatburger (enfin un resto pas hypocrite) ou Vera’s Burger Shack vous cuiront votre burger à la demande, sur mesure.

Bref, le fast food en soi n’est qu’un certain type de service qui se différentie du restaurant « classique » de la même façon qu’un pub se différentie d’un bar. On peut qualifier de fast food n’importe quel vendeur de kebab, de pizza, ou de sandwich, ainsi que les caféterias diverses et variées.

Bref, revenons à notre food court.

Dans un food court, tous les fast foods sont réunis autour d’une zone où de nombreuses tables et chaises sont disponibles. Chacun va chercher la nourriture qui lui convient, et tout le monde se réunit ensuite pour manger ensemble.

Les types de nourriture disponibles sont plus ou moins variés en fonction de la taille du food court, mais on y trouve souvent les mêmes incontournables comme des burgers, des sushis, des plats thailandais ou vietnamiens (dont de la cuisson au wok), des salades (ce qui inclut les salades de fruits également), des pizzas, des donairs, des kebabs, des souvlakis, des sandwichs, etc.

Généralement, la qualité de la nourriture est en dessous de ce qu’on peut trouver dans un « véritable » restaurant du même type, mais comme je le disais au début, on va au food court quand on a un temps de déjeuner limité, quand on arrive pas à se mettre d’accord avec ses compagnons, ou quand on a tout simplement aucune autre idée. Et puis des fois on trouve des trucs très bien, comme par exemple un stand qui sert d’authentiques et excellentes crêpes bretonnes au food court du Harbour Centre (dites bonjour au chef de ma part).

Allez, je vais me prendre une salade au tofu, moi… (okay, pas crédible).

  • oursonne

    a seattle il y a la meme chose et a chaque fois je suis horrifiée par la nourriture que l’on y trouve, mais bon, cela se mange

  • Sophie et Jérôme

    ici, au Québec, appelé communément un bouffodrome.

  • Olivier de Montréal

    Sophie et Jérôme, c’est la première fois que j’entends cette expression. On parle plutôt de « foire alimentaire », non?
    🙂