13 janvier 2008

Le million! Le million!

MAJ: Allez aussi lire la 2ème partie de cet article, parce que bon, on rigole, on rigole, mais quand même…

Bon, en fait, c’est pas vraiment le million qu’on vise, mais, plus modestement, 31.

« 31 quoi« , me demandez-vous? Eh bien attention gens du sud, amoureux des climats méditerranéens, lézardeurs au soleil, vous feriez mieux de vous asseoir. Et ceux qui dépriment après 2 jours de ciel gris (j’en connais), vous feriez mieux de vous sauver avant de lire la suite… parce que oui, 31 jours consécutifs de pluie, ça arrive, et c’est le record qu’on essaie de battre chaque année dans un grand esprit de camaraderie compétitive avec Seattle.

ist2_3042719_number_one_fan

Dans les 2 villes, il s’agit de mesurer le taux de pluvimétrie dans les aéroports respectifs, où se trouve les stations de collecte météorologique. S’il y a plus de 0.2mm de précipitation1 en une journée, ça compte comme un jour de pluie. Le record a été établi en 1953, quand Seattle a donc passé 31 jours avec des chaussettes mouillées, alors que Vancouver s’est arrêté après seulement 27 ou 28 jours selon les sources. Notez, ceci dit, que j’ai du mal à trouver des informations relatives à l’hiver dernier, pendant lequel on a eu droit à des tempêtes de bonne envergure. Certains disent qu’à cette occasion, le record vancouverois aurait été battu avec 29 jours, mais je n’ai pas pu vérifier ça de manière satisfaisante.

Décembre et Janvier sont les mois les plus humides de l’année et, en excluant les quelques jours qui ne sont pas techniquement des jours de pluie mais qui sont quand même des jours où il fait moche, on peut dire qu’on a un temps de merde pendant 2 mois, pratiquement non-stop. C’est dès lors assez facile de tracer l’origine de la réputation pluvieuse de Vancouver

Vent, couvert

Ce qui est rigolo, c’est la réaction des gens sur le sujet. Le fatalisme est sous-jacent chez tout le monde puisqu’après tout, à part déménager ailleurs, on peut pas y faire grand chose, mais c’est tinté par ici d’une touche d’esprit sportif (« ça fait 22 jours qu’il pleut, alors autant que ça continue encore une semaine et qu’on batte le record« ), par là d’un soupçon d’énervement (« je sais que c’est comme ça tous les hivers, ça fait 10 ans que j’habite ici, mais ça commence quand même à me les briser« ), parfois d’un peu d’avis comparatif (« c’est quand même moins pire que s’il neigeait, croyez-moi« ), voire d’une bonne dose de désespoir (« je suis arrivé y’a 2 mois… on m’avait pas prévenu… je peux plus le supporter… tu peux me tenir le tabouret pendant que je fais le noeud?« ).

Comme le disait mon ancien collègue, l’incontournable Charles, « Vancouver, rien que le nom, ça donne pas envie« .

Pour finir, voilà une blague locale:

Un gars vient pour la première fois à Vancouver pour s’installer. Il emménage sous la pluie. Le lendemain, il se lève et va à la fenêtre, et s’aperçoit qu’il pleut toujours. Le jour d’après, et le surlendemain, il pleut toujours. Depuis la fenêtre de son bureau, il voit qu’il pleut toute la semaine. Il va au cinéma, et il pleut. Il va au restaurant, et il pleut.

Finalement, il arrête un gamin dans la rue, et lui demande: « Dis-moi, est-ce qu’il s’arrête de pleuvoir, des fois, ici?« . Le gamin lui répond: « J’en sais rien, j’ai seulement 6 ans« .

Et vous, est-ce que la pluie ça vous dérange beaucoup?2

1 La mesure de précipitation est différente de la mesure de pluie elle-même. Perso, je trouve que c’est un peu de l’abus d’avoir un palier aussi bas. C’est juste pour gonfler les chiffres du nombre de jours de pluie et se la péter, encore une fois.

2 Oui, ceci est une tentative désespérée pour avoir des commentaires. Rappellez-vous, il pleut tout le temps en ce moment, on a besoin de lecture3.

3 Oui, je suis fourbe, j’essaie de vous faire pitié pour vous forcer à poster.

  • Nolwenn

    Je me suis bien marrée en lisant ton post !
    Ma petite famille et moi allons emménager à Vancouver dans le courant de l’année (dossier de RP en cours); nous sommes venus mon mari et moi deux semaines en juin 2006 où nous avons eu droit au record de témpérature (30 ou 31°C), pas une seule goutte de pluie ou presque… Mais nous connaissons la réputation de la ville, étant bretons nous avons l’habitude !

    Personnellement, la bruine me dérange moins que s’il pleut des cordes. Le pire selon moi, en fait, c’est s’il vente en même temps !

    Au plaisir de te lire…

  • Ludovic

    Merci pour le commentaire!

    D’après des amis Londoniens, la différence entre la pluie de Vancouver et la pluie de Londres, c’est qu’ici, elle tombe verticalement… j’en conclus (bonne nouvelle pour toi) qu’il y peu de vent ici (enfin à moins que t’ailles sur la plage ou au sommet d’une montagne quand il pleut…).

    Bonne chance pour ton déménagement prochain!

  • KiniK

    Sucka!
    (pas le temps d’ecrire, il fait beau ici, a Seattle)

  • Anthony

    Effectivement, le post est bien réaliste par rapport a l’idée que l’on se fait de vancouver (je suis le mari de nolwenn), et comme elle le dit fort justement, nous sommes bretons, donc pas dérangés par la pluit. En plus j’ai vécu 2 ans an angleterre, donc la pluie je connais, et si il n’y a pas de vent, alors ca ne pourra pas etre pire que l’angleterre 🙂

  • Ludovic

    KiniK: euuh, Seattle qui se moque de Vancouver, c’est un peu de l’abus, non? 🙂 (je rappelle que c’est vous qui détenez le record de jours de pluie!)

    En plus, vu la proximité, la météo dans nos 2 villes sont similaires, et il a fait relativement beau aussi hier.

  • Nolwenn

    Ah ben s’il n’y a pas de vent, et que la pluie tombe donc verticalement, c’est déjà ça 😉

  • Kickin’ Sylvain

    Si ta plume est aussi affutée que ton, que ta… euh non, c’est une voie glissante.

    Continue Ludo avec tes superbes photos et tes commentaires comico-oniriques !

    Ca nous amène quelques rayons de ciel gris à nous pauvres Français qui devons nous contenter des records de gruge en file d’attente et de briques de lait simplistes.

    Lave toi bien derrière les oreilles, néanmoins. Je te connais.

  • Ludovic

    C’est facile de se laver les oreilles, ici, il suffit de se balader dehors et de pencher la tête!

  • Pingback: Trucs olympiques: des concerts d’où que t’as pas à aligner des thunes « Complètement à l'ouest()

  • Pingback: Faites attention aux flaques d’eau « Complètement à l'ouest()