22 juillet 2007

Vue au mérite

Des trois montagnes qui surplombent Vancouver au nord, Grouse Mountain est la seule dotée d’une télécabine permettant de s’y rendre. Gentiment appellée « Skyride« , elle permet aux touristes estivaux de base d’atteindre le sommet, où moultes aventures les attendent, comme par exemple le fabuleux spectacle de bûcherons internationalement connu (et non, moi non plus j’en avais jamais entendu parler).

Par contre, pour les touristes moins de base, il y a le Grouse Grind.

Le Grouse Grind, c’est un truc totalement crétin: plutôt que de prendre le Skyride, on vous propose de monter comme des grands avec vos pieds. Mais attention, hein, c’est pas de la balade en forêt. Enfin si. Sauf que la forêt, elle est quasiment verticale. Et 3km à la verticale, c’est assez violent, surtout pour des grosses larves comme nous. Mais comme on a un blog à remplir, des amis à épater, et un besoin de se prouver quelque chose à l’approche de la trentaine, on est partis courageusement (et masochistiquement) à 8h du mat’ un samedi pour se taper les 850m de dénivelé nécessaire pour arriver en haut. Ca fait pratiquement 3 tours Eiffel. Un énorme escalier où, quand les marches sont espacées d’un mètre ou plus, on se dit « ah, cool, c’est quasiment plat, ça repose« .

Le Grouse Grind, c’est presqu’une institution, en fait. Pour vous donner une idée, on connait déjà deux personnes qui le font de manière régulière (une à plusieurs fois par semaine pendant l’été). Certains le font tous les jours, voire plusieurs fois par jour pour un mystérieux retraité de 90 ans qui, je présume, doit déjà avoir vu tous les épisodes de Matlock, et se fait donc grave chier chez lui. Pour ces habitués, donc, il y a un système de badge magnétique qu’on passe devant un détecteur au départ et à l’arrivée afin d’enregistrer son temps de parcours. Un site web permet ensuite de consulter les statistiques des randonneurs. On peut également voir les meilleurs temps de la journée, de la semaine ou du mois, qui sont affichés sur des panneaux d’information à l’arrivée… histoire de bien vous dégoûter.

Maintenant, vous commencez à vous demander quel est le record, et combien de temps on a mis. Bande de petits mesquins… Bon allez, c’est bien parce que je suis de bonne humeur. Le record masculin est de 26 minutes, et le record féminin est de 34 minutes. Nous on a mis environ 1h10. C’est pas trop mal, puisque des personnes relativement athlétiques doivent théoriquement tourner autour d’une heure (on passera sous silence l’état dans lequel on était pour le reste de la journée, par contre). Les bons randonneurs seront entre 45 minutes et une heure. Si vous mettez plus d’1h30, par contre, c’est qu’il vaut mieux prendre le Skyride la prochaine fois.

Et tout ça pour quoi?

IMG_5712.jpg

Eh bien c’était la première fois qu’on montait à Grouse Mountain, et après une heure passée à monter sous les arbres, découvrir la vue au sommet est d’autant plus sympathique qu’on peut se dire « j’ai monté tout ça comme un grand, et j’ai même pas pleuré!« .

Ou alors « putain j’suis con, y’avait une télécabine!« , ça dépend.

  • Anonymous

    Hello
    J’adoooore la liberté de ton de ces chroniques, avec juste assez de poil à gratter pour que ça irrite un peu, parfois, et une belle auto-dérision.
    Brigit

  • Futur Papa

    On peut avoir une photo de vos mollets apres cette excursion ? Tu dois avoir de beaux mollets muscles, Ludo.

  • Laure

    Arf, à chaque fois que Ludo raconte ça, le temps qu’on a mis baisse…vous allez voir, la prochaine fois (qu’il raconte, hein, pas qu’on fait le Grouse Grind), on aura à peine mis 1 heure…

  • Veronique

    Il paraît qu’il y en a qui la montent en courant, y’a des fous partout… Pour ma part, je repousse encore l’épreuve, j’ai entendu trop d’histoires d’horreur, je suis sûre d’y laisser mes poumons.

  • la soeur de ludo

    du dénivelé à grimper puis…à redescendre, des paysages somptueux à découvrir, un sommet….bref c’est une rando en montagne quoi !
    par contre c’est sympa ce système de badge qui permet à tout le monde de savoir où il se situe entre les lièvres et les tortues
    bon on va dire que ludo et laure étaient entre le lèvre blessé et la tortue bourrée d’isostar !!!
    eurydice

  • Pingback: La plage désastreuse « Complètement à l'ouest()

  • Pingback: Le Mont Seymour « Complètement à l'ouest()